Votre recherche

Partir en voyage : liste de choses à ne pas oublier

Voyager en famille, voyager avec enfant

On rêve aux vacances… Avant de partir, on prend soin de bien planifier notre départ afin de ne rien oublier et de s’assurer un départ sans stress et sans tracas. Voici quelques points à vérifier question de nous faciliter la vie. Bon voyage!

No. 1

Valider la conformité de nos documents de voyage

La date d’expiration des passeportS
On vérifie la date d’expiration des passeports de chacun des membres de notre famille. On valide également la politique en matière de validité des passeports propres à chaque pays, car certains d’entre eux exigent une validité allant jusqu’à 6 mois après la date de retour.
La conformité des passeports
On s’assure de ne pas avoir signé le passeport de son enfant à sa place (il faut laisser la ligne vide).

Depuis peu, l’application des règles s’est resserrée et le passeport sera invalide s’il a été signé par une personne autre que l’enfant lui-même. Par conséquent, si un parent l’a fait à sa place, il pourrait se voir refuser l’accès au vol. Les enfants de moins de 16 ans ne sont pas tenus de signer leur document de voyage, mais les enfants âgés entre 11 et 15 ans sont encouragés à le faire.

La lettre de consentement parental
On voyage seul avec notre enfant, sans l’autre parent? Avez-vous pensé à la lettre de consentement parental?
Les exigences d’entrée
On valide les exigences d’entrée de chaque pays visité (ex. : visas).
LE PERMIS DE CONDUIRE INTERNATIONAL

Si l’on prévoit louer une voiture à destination, on prend le temps de valider quelles sont les exigences en matière de permis de conduire. Certains pays exigent d’avoir un permis de conduire international, c-à-d un document officiel qui traduit votre permis de conduire en plusieurs langues autre que le français et l’anglais. Important : il ne remplace pas votre permis de conduire délivré par l’État, il le complète. Il faudra donc avoir les deux documents pour que le permis international soit valide.

  • Pour tout savoir sur le permis de conduire international, on consulte le site de CAA Québec.

En cas de perte, on fait des photocopies de nos précieux documents ou l’on s’assure d’avoir une copie numérique (scan ou photo) facilement accessible. Pssit! Cela vaut aussi pour les cartes de crédit et de débit!

No. 2

Prévoir une bonne assurance

On valide que notre police d’assurance répond bien à nos besoins et qu’elle couvre tous les membres de la famille. On s’assure aussi que le rapatriement d’urgence en cas de pépin est inclus.

Si l’on prévoit louer une voiture à l’étranger, on valide si la couverture fournie par notre carte de crédit couvre la location de voiture (qui devra être effectuée avec cette même carte) ou l’on prend une couverture complémentaire avec la compagnie de location.

Avant de partir, on se renseigne sur la procédure à suivre en cas d’urgence à destination et on note les numéros de téléphones importants. Avoir les coordonnées de l’assureur et la procédure peut nous sauver bien du temps en cas d’incident.

___

Pour plus de détails sur les choses à ne pas oublier et pour quelques astuces à retenir, on consulte l’article Aux urgences avec bébé et enfant à Cuba : mon aventure.

No. 3

S’inscrire aux programmes de fidélisation

On vérifie si notre compagnie aérienne offre un programme destiné aux enfants.

Par exemple, Air Transat propose depuis plus de 10 ans le Club Enfant Air Transat qui comporte divers avantages que l’on apprécie beaucoup  lorsque l’on voyage en famille, tels  :

  • Une trousse de membre remplie d’articles de voyage;
  • La présélection de siège standard pour les membres seulement, à l’aller et au retour (certaines restrictions s’appliquent, selon la politique de l’entreprise);
  • L’enregistrement accéléré à un comptoir réservé aux membres et à leur famille (dans les principaux aéroports);
  • L’embarquement prioritaire pour toute la famille, en classe Économie;
  • Des surprises à bord pour s’amuser en vol;
  • La livraison prioritaire des bagages à l’arrivée.

Le Club Aéronaute de Air Canada propose aussi depuis peu un programme destiné aux jeunes voyageurs.

No. 4

Présélectionner nos sièges

On se renseigne sur les politiques de notre compagnie aérienne. Par exemple, Air Canada offre la présélection gratuite des sièges pour les parents, ou tuteurs, et les enfants de moins de 12 ans qui voyagent ensemble alors que certaines compagnies exigent des frais.

Bien choisir ses sièges
Le berceau dans l’avion

Pour les bébés, deux ou plusieurs berceaux sont disponibles sur certains appareils.

Le site et l’application mobile Seat Guru est très pratique pour avoir un plan de la configuration de l’appareil et nous permettre ainsi de faire un bon choix.

No. 5

On réserve notre hébergement à l’avance 

Avant de procéder à la réservation, on prend le temps de lire les conditions propres à chaque établissement. Il y est généralement inscrit si les enfants sont les bienvenus (certains hôtels sont pour adultes seulement) et jusqu’à quel âge ces derniers peuvent y loger gratuitement. Le nombre maximal d’enfants inclus au tarif de la réservation y est aussi spécifié.

Pour tout enfant plus âgé que la limite, ou si le nombre d’enfants dépasse la limite par chambre, on retrouve aussi les détails du coût par enfant supplémentaire dans les conditions de l’hôtel, de même que les précisions (par ex. : s’il y a possibilité d’avoir (ou pas) un lit d’appoint dans la chambre).

Si on loue une maison ou un appartement, on prend soin de contacter l’hôte afin de valider ce qui est inclus, clarifier les frais et confirmer les services offerts.

No. 6

On consulte un spécialiste de la santé

 

No. 7

On s’équipe

On pense à voyager léger, donc on prend donc le temps de bien s’équiper de manière futée. Outre les éléments de base comme une bonne poussette de voyage et un porte-bébé, il y a quelques petits items qui peuvent nous faciliter la vie à destination.

No. 8

On prépare notre maison

On laisse aux voisins une liste de personnes à contacter en cas d’urgence et, pour les propriétaires, on contacte nos locataires pour leur partager les procédures et le nom de qui contacter en notre absence.

On peut également prévoir un arrêt de livraison de notre courrier ou simplement une redirection de ce dernier si l’on part pour une plus longue période. Postes Canada offre le service de retenue de courrier (plus d’infos  ici).

On prévoit un endroit où garer notre véhicule pendant notre absence.  On valide auprès de notre agent de voyages s’il n’a pas une offre à cet effet ou l’on regarde directement sur notre confirmation de réservation. Il s’y trouve parfois un coupon-rabais pour le stationnement longue durée de l’aéroport.

No. 9

On se renseigne! 

Être bien préparés est la clé d’un voyage réussi! Et pour ça, on consulte bbjetlag.com, le site référence pour parents voyageurs.

On prend le temps de bien se renseigner sur les procédures à l’aéroport, sur les limitations concernant les bagages en cabine, sur la poussette et le siège d’auto en avion, de même que sur plein d’autres aspects importants.

No 10

On conserve notre itinéraire

On conserve une copie imprimée et électronique (mais accessible sans réseau mobile ou Wi-Fi) de notre itinéraire, de nos numéros de réservation et autres échanges courriels faisant l’objet de confirmations. On ne sait jamais ce qui peut arriver!