Votre recherche

La poussette en avion

Poussette en avion, voyager avec bébé et enfant

Avoir avec soi une poussette en voyage peut s’avérer très utile tout au long d’un séjour et devenir notre meilleur allié. Par conséquent, son choix est d’autant plus important.

En soute ou à la porte d’embarquement?

La poussette peut être déposée au comptoir d’enregistrement ou bien nous suivre jusqu’à la porte d’embarquement, mais dans tous les cas, elle ira en soute pendant le vol. Avoir sa poussette dans l’aéroport comporte des avantages non négligeables (bien que l’usage d’un porte-bébé soit un incontournable). On s’en sert comme chaise haute d’appoint ou pour nous alléger en y déposant nos bagages à main.

Où la récupérer

Pour récupérer notre poussette à la fin d’un vol, il suffit de demander à un agent de passager à notre sortie de l’avion à destination à quel endroit nous pouvons la récupérer.  Généralement, elle peut être récupérée à notre descente de l’appareil, sur la passerelle.

On prend soin de demander aux agents sur la passerelle, à la sortie de l’avion, plutôt qu’aux agents de bord ou aux préposés à l’enregistrement. Ceux-ci n’auront fort probablement pas l’information exacte ou ne pourront pas nous répondre avec certitude, les normes changeant d’un aéroport à l’autre. Il n’y a rien de plus frustrant que de revenir sur nos pas pour récupérer la poussette ou, à l’inverse, de l’attendre pour rien sur la passerelle.

Si la poussette sort au carrousel à bagages, n’oublions pas de vérifier dans la section des objets fragiles ou surdimensionnés : elle s’y cache fort probablement.

Vérifier sa poussette

N’oublions pas d’inspecter notre poussette à l’arrivée. Les bris peuvent malheureusement arriver. Si tel est le cas, il faudra se diriger au comptoir des réclamations de notre compagnie aérienne pour remplir un constat et ce, avant de quitter l’aéroport.

Notre poussette a été égarée? On ne repart pas les mains vides et on demande (on exige!) une poussette de courtoisie au comptoir des réclamations jusqu’à ce qu’ils retrouvent la nôtre.

Des poussettes de courtoisie

Certains aéroports, comme Changi à Singapour ou à Lisbonne, mettent à la disposition des familles des poussettes d’appoint à l’arrivée, considérant que les poussettes se trouvent généralement au carrousel à bagages. Outre Air Transat, à Montréal-Trudeau, qui en offrent en quantité limitée, aucune autre compagnie ne met à notre disposition des poussettes à l’arrivée.

Sur certains vols à Montréal (particulièrement avec de petits avions comme ceux d’Air Canada Jazz), la poussette nous attend à notre sortie de l’appareil, à même l’ascenseur qui rapporte les bagages de cabine qui étaient finalement trop gros pour entrer dans l’avion et qui sont partis en soute à la dernière minute.

À l’arrivée, on prévoit un porte-bébé pour les plus petits et de la force pour les plus grands. On s’assure également d’être en mesure de porter notre enfant et nos bagages à main au besoin.

Formats et politiques en matière de poussettes

Il est bien important de valider les normes de chaque compagnie aérienne, mais toutes s’entendent pour privilégier les poussettes compactes de type parapluie ou canne. On consulte l’article Les 10 critères pour choisir la parfaite poussette de voyage  pour nous aider à faire notre choix.

Même à destination, une poussette légère et compacte est la clé pour se déplacer facilement et surtout se simplifier l’accès à des lieux plus restreints (restaurants, taxis, trottoirs bondés, chambres d’hôtel, etc).

Voici quelques exemples de politiques en matière de poussettes* :

Air Canada

Air Canada permet à bord une poussette ayant une largeur maximale de 25,5 cm (10 po) et une longueur maximale de 92 cm (36 po) lorsqu’elle est fermée. Elle est comptée en plus  de notre franchise de bagages de cabine et ce, peu importe notre destination (donc n’affecte pas notre franchise et est sans frais).

Pour les poussettes de grand format ou se pliant en deux morceaux, elles doivent généralement être enregistrées au comptoir et mises en soute pour des contraintes d’espace (par exemple lorsque le vol est plein ou lorsque l’appareil utilisé est de plus petit gabarit). Notons également que les poussettes en soute comptent dans notre franchise de bagages, contrairement à celles apportées jusqu’à la porte d’embarquement. On vérifie la franchise de bagages allouée directement sur leur site sur ce lien et la politique en matière de poussette ici.

On prévoit voyager avec Air Canada? On en apprend plus sur leur nouveau programme Club Aéronaute Air Canada dans l’article Club Altitude Aéronautes : du nouveau chez Air Canada pour les enfants.

AIR TRANSAT

Air Transat accepte une poussette et un siège d’auto sans frais pour les bébés de moins de 2 ans. Le parent peut également apporter un sac supplémentaire pour bébé contenant ce qui est nécessaire pour la durée du vol, en plus de son bagage de cabine standard. Pour un enfant de plus de deux ans, en plus de sa franchise de bagages permise, une poussette et un siège d’auto sont acceptés sans frais. Les poussettes compactes et pliables (ex : Yoyo de Babyzen) n’excédant pas les dimensions de bagages à main autorisées (23 x 40 x 51 cm/9 x 16 x 20 po) peuvent être apportées dans la cabine des passagers à la place d’un bagage à main régulier. Air Transat n’a pas de dimensions spécifiques pour les poussettes à apporter jusqu’à la porte d’embarquement. On consulte leur politique ici.

SUNWING

Sunwing a une politique flexible et aucune limite de taille n’est communiquée officiellement. Si la poussette est jugée de type « normale » (ce qui laisse place à l’interprétation, mais soyons sans craintes, ils sont très flexibles), ces derniers nous laisseront l’apporter jusqu’à la porte d’embarquement sans aucun problème. Notons que la poussette enregistrée compte pour un bagage et doit être incluse dans la franchise de l’enfant. Sunwing autorise un article gratuit, comme une poussette, un siège d’auto ou un parc. Par conséquent, si l’on prévoit apporter un autre item tel qu’un lit de bébé ou un siège d’auto, le tout sera facturé comme un bagage supplémentaire s’il excède la limite de bagage permise. On consulte leur politique ici.

WESTJET

WestJet offre la possibilité pour un bébé d’enregistrer deux pièces d’équipement (ex : un siège d’auto, une poussette ou un lit d’appoint) sans frais supplémentaires. Pour un enfant de plus de 2 ans, c’est une pièce d’équipement (ex. siège d’auto, parc ou poussette) qui sera acceptée sans frais, en plus de la franchise de bagages enregistrés. On consulte leur politique ici.

AIR FRANCE

Air France propose aux bébés un bagage en cabine de moins de 12 kg (et dont les dimensions ne dépassent pas 55 x 35 x 25 cm) et un bagage en soute de 10 kg maximum (sauf pour les billets de l’offre Mini, pour lesquels les bagages en soute sont en supplément). Il est possible de faire transporter en soute, et ce gratuitement, une poussette et un siège d’auto. Certaines poussettes peuvent être acceptées en cabine, sous réserve de places disponibles. Des conditions différentes s’appliquent selon le type de poussette. Les poussettes de type canne ne doivent pas excéder 15 x 30 x 100 cm. Pour les autres poussettes, cette dernière remplace le bagage en cabine de l’enfant et ses dimensions ne doivent pas excéder 55 x 35 x 25 cm. Air France spécifie que toute poussette doit être emballée dans une housse de transport la recouvrant entièrement. On consulte leur politique ici.

American Airlines 

American Airlines autorise pour les bébés et enfants un sac à langer en bagage à main ainsi qu’une poussette pliante pouvant être utilisée jusqu’à la porte d’embarquement. Les grandes poussettes non pliantes ou pesant plus de 9 kilos ne seront pas acceptées à la porte d’embarquement et devront être enregistrées au comptoir d’enregistrement. On consulte leur politique ici.

Protéger sa poussette

Certaines compagnies aériennes, comme Air Transat, mettent à la disposition des familles des sacs de plastique transparents afin qu’elles puissent recouvrir leur poussette à la porte d’embarquement ou au comptoir d’enregistrement (si l’on opte pour cette option).

Il est toutefois idéal de penser à protéger sa poussette tout au long du voyage, en choisissant une housse de transport, surtout si l’on prévoit utiliser d’autres moyens de transport.

Opter pour une housse nous permet de laisser quelques jouets attachés avec des attache-jouets ou mis dans des filets ou compartiments de rangement. Le tout nous permet, au besoin, de ranger quelques effets personnels lourds ou ayant peu de valeur tels que des livres ou des magazines, ce qui peut alléger nos bagages (mais c’est à nos propres risques).

Identifier notre poussette

Après un long vol, il est possible d’être distrait. Mieux vaut prévenir en prenant soin d’identifier sa poussette.

Si l’on opte pour une housse de protection, n’oublions pas de demander à l’enregistrement de mettre l’étiquette d’identification sur la poignée de la housse et non sur celle de la poussette.

Les agents à l’enregistrement ne sont pas tous habitués à ce type de housse et insisteront peut-être pour fixer l’étiquette sur la poussette (qui disparaîtra alors sous la housse). Il faut juste être attentifs si l’on désire que le tout se rende à bon port.

 

D’autres liens intéressants

On consulte la section S’informer pour découvrir des  articles utiles. En complémentarité, on consulte les articles suivants : Le siège d’auto en avion et Les bagages en cabine.

 

*Les normes et conditions pouvant changer sans préavis, on vous recommande de toujours vérifier sur le site officiel de votre compagnie aérienne.