Votre recherche

Trousse d’hygiène et de premiers soins

Avoir avec soi une trousse d’hygiène et de premiers soins est essentiel pour assurer la paix d’esprit lors d’un voyage en famille et peut faire toute la différence particulièrement si l’on voyage dans des endroits plus reculés, des pays plus défavorisés ou simplement pour nous simplifier la vie si la langue locale est une barrière.

On consulte un spécialiste de la santé

Certaines pharmacies offrent à moindre coût, et de manière plus accessible, des consultations en santé voyage (contrairement aux cliniques privées qui chargent des frais de consultation souvent non remboursés par les assureurs privés).

De plus, aller consulter en pharmacie versus en clinique de santé voyage nous épargne du temps et un déplacement supplémentaire puisque tout se trouve sur place (le spécialiste et les produits).

La prise de rendez-vous est fortement conseillée puisque les infirmières et infirmiers spécialisés en santé voyage ne sont pas là tous les jours. Les vaccins nécessaires au voyage peuvent également être prescrits et administrés directement sur place.

On voyage futé!

Bien entendu les éléments mentionnés dans ces listes sont des suggestions. On choisi ce qui convient au contexte de la destination choisie avec logique sans tout prendre nécessairement.  Par exemple, au Canada ou aux État-Unis, il sera très facile de trouver une pharmacie ouverte 24h/24h tandis que dans des régions plus reculées d’une destination exotique, le tout sera plus difficile.

Aide-Mémoire

Trousse médicale et de premiers soins

    • Trousse de premiers soins (bandages, gazes stériles, désinfectant, ruban médical adhésif). On peut trouver des trousses préassemblées dans la plupart des pharmacies et dans les boutiques de plein air. (La marque Me4kids offre des trousses de premiers soins et des trousses personnelles préassemblées spécifiquement pour les enfants.)
    • Une crème antibiotique (ex : Polysporin).
    • Traitement pour les brûlures. Le gel de Calendula est pratique pour les coups de soleil, les coupures mineures et les égratignures.
    • Thermomètre.
    • Antihistaminique pour les réactions allergiques (ex : Benadryl).
    • Acétaminophène pour le soulagement de la fièvre et de la douleur (ex : Tylenol).
    • Pour la nausée, on pense à Gravol ou à des pastilles de gingembre qui, contrairement au Gravol, ne provoquent aucune somnolence. Le Gravol est offert en deux formats pratiques pour le voyage, soit en suppositoires ou en comprimés à croquer.
    • Sirop contre la toux et le rhume. On consulte notre pharmacien pour les contre-indications.
    • Traitement pour les piqûres d’insectes. Que ce soit un tube de la marque AfterBite en formule enfants ou de la crème Bénadryl, plusieurs options efficaces s’offrent à nous. Pour une option naturelle, le gel dapis de Boiron est efficace contre les démangeaisons et son tube de 40 g est assez compact.
    • Électrolytes en sachets en cas de diarrhée du voyageur.
    • Antibiotiques contre la diarrhée du voyageur (prescrits sous ordonnance en consultation voyage).
    • Médicament soulageant les symptômes du rhume chez les enfants, ou pas, selon nos habitudes (ex : Coryzalia).
    • Deux auto-injecteurs EpiPen (au minimum) pour les enfants souffrant d’allergies graves.
    • Toutes vitamines que l’on juge pertinentes et qui sont prises régulièrement.
    • La prise de probiotiques est recommandée de manière préventive. La marque Probaclac pour enfants ne nécessite pas de réfrigération et le format est plus pratique en voyage. Les gouttes Biogaia pour bébés sont maintenant offertes dans un format ne nécessitant pas de réfrigération non plus.
Dates de péremption

On vérifie la date de péremption de nos médicaments avant notre départ pour nous assurer que nos produits sont propres à la consommation.

Les auto-injecteurs pour Allergies graves

Idéalement, il faut apporter avec nous plusieurs auto-injecteurs EpiPen, surtout si nous voyageons dans des régions plus éloignées, car une deuxième dose pourrait être nécessaire. Idem, on vérifie la date de péremption avant le départ.

On s’organise

On regroupe nos vitamines dans une même pochette ou trousse. Ainsi, ce sera plus pratique pour les apporter avec nous le matin au déjeuner (et les prendre). On retrouve des contenants spécialement dédiés à ces fins en pharmacie.

Si l’on ne part que quelques jours, il est avantageux de ne prendre que les quantités nécessaires pour le séjour. Au Dollarama ou dans les magasins d’artisanat, comme DeSerres par exemple, on trouve des petits sachets transparents bien pratiques, d’environ 1 pouce par 1 pouce, nous permettant de regrouper notre médication ou nos vitamines en portion quotidienne. Nous pouvons même identifier le sachet avec un crayon indélébile. Par contre, on s’assure que nos médicaments d’ordonnance sont bien identifiés avec l’étiquette de la pharmacie, par mesure de sécurité.

Aide-mémoire

Trousse d’hygiène

  • Crème hydratante.
  • Crème solaire.
  • Chasse-moustiques.
  • Savon 3-dans-1 pour enfants. Nous aimons particulièrement le savon de la marque québécoise Attitude. Bien que son format ne soit pas des plus compacts, le produit réunit shampoing, revitalisant et savon pour le corps et est ainsi une bonne option.
  • Démêlant pour cheveux au besoin.
  • Crème pour érythème fessier pour les bébés en couches.
  • Baume à lèvres avec FPS.
  • Coupe-ongles si l’on prévoit partir pour un long séjour.
  • Mouche-bébé et fioles d’eau saline.
  • Lingettes désinfectantes ou petit format de gel désinfectant (bien que l’eau et le savon soient toujours à prioriser).
aide-mémoire

Pour les familles ayant des médicaments d’ordonnance

  • On s’assure d’avoir en tout temps nos médicaments avec nous et non en soute. On prévoit assez de seringues stériles et autres instruments propres à notre condition afin d’être autonome dans la prise de médicaments tout au long de notre séjour. On calcule une à deux journées en extra au minimum pour pallier aux imprévus.
  • On conserve les médicaments d’ordonnance dans les pots originaux, les douaniers pourraient vouloir en vérifier le contenu.
  • On demande à notre pharmacien une liste de nos médicaments d’ordonnance. On s’envoie une copie de nos prescriptions par courriel. En cas de perte de nos médicaments, avoir les détails exacts de notre ordonnance nous aidera à nous en procurer de nouveaux à destination.
  • On demande aussi à notre pharmacien de nous inscrire aux dossiers en ligne. On aura alors accès, par internet ou notre téléphone intelligent, à l’information contenue dans notre dossier pharmacologique. La plupart des grandes bannières de pharmacies offrent ce service.
  • On s’assure d’avoir les coordonnées de notre médecin traitant, en cas d’urgence.

On garde une copie du carnet de santé de notre famille avec nous et les coordonnées de notre assureur à portée de main.

***

On consulte l’article Aux urgences à Cuba avec un enfant : mon aventure pour d’autres conseils.

***

On consulte aussi l’article 5 trucs pour prévenir et soulager les maux d’oreilles dans l’avion.