Votre recherche

Honduras en famille : 10 bonnes raisons d’aller à Roatán!

Roatan au Honduras en famille

L’île de Roatán en famille, y avez-vous pensé? Située à 80 km au large de la côte hondurienne et faisant partie de l’archipel des Îles de la Baie (Islas de la Bahia), Roatán est une région peu connue qui gagne à être considérée! C’est en cherchant une destination en formule tout inclus, mais qui changerait des endroits habituels, que nous avons décidé de l’explorer. Voici donc 10 bonnes raisons de la considérer. Qui sait, ce sera peut-être votre prochaine destination?

No. 1

POUR Y RELAXER

Deux mots pour définir Roatán : simplicité et calme. Il arrive parfois d’avoir besoin de se ressourcer en famille, de prendre une pause de notre quotidien et de se retrouver dans un environnement tranquille, loin de l’agitation urbaine. Cette petite île est teintée d’une ambiance tropicale naturelle encore préservée, où la nature et la paix prédominent.

Roatan au Honduras en famille

C’est l’endroit parfait pour y échanger et se concentrer sur ce qu’il y a de plus important : la famille.

No. 2

POUR SA NATURE LUXURIANTE

Paresseux, capucins à têtes blanches, oiseaux colorés, lézards basilics (magnifiques petits reptiles qui ressemblent à de petits dinosaures et qui divertiront les petits et les grands), iguanes, agoutis rigolos (petits rongeurs qui se promènent allègrement partout), papillons… une simple marche devient une aventure d’exploration stimulant l’imaginaire de nos tout-petits.

Roatan au Honduras en famille avec enfants

Les amusants lézards basilics

La faune et la flore ressemblent beaucoup à ce que l’on retrouve dans certaines parties du Costa Rica. L’île de Roatán devient une option économique pour un voyage familial axé sur la nature, sans trop de compromis.

No. 3

POUR Y DÉCOUVRIR LES FONDS MARINS EN FAMILLE

L’attrait principal de l’île de Roatán est sans contredit sa richesse aquatique. Bordée de la deuxième plus grande barrière de corail au monde, l’environnement marin est exceptionnel. 96 % de toutes les variétés marines vivant dans les Caraïbes y ont été recensées.

Roatan au Honduras en famille avec enfants

Roatán est bordée du récif méso-américain.

La plongée en bouteille

Pour les parents amateurs de plongée sous-marine, rien ne sert de faire une croix sur notre passion. À noter que les écoles certifiées en plongée peuvent accepter ou refuser les enfants sur les bateaux, à leur discrétion. Il n’y a pas de directives claires à cet effet et plusieurs facteurs sont à considérer soit l’âge des enfants, leur tempérament, si la mer est agitée ou très calme et le nombre de plongeurs partant sur le bateau. Chaque cas sera traité individuellement.

 

Bien connaître ses limites

Chose certaine, si les conditions sont favorables et que l’enfant est accepté à bord, un parent devra être en tout temps avec lui sur le bateau et, une fois ce dernier parti, il ne reviendra pas au port en cas de pleurs, de mal de mer ou autres… Il est donc très important de connaître les limites de son enfant et de les respecter.

Un service de gardiennage

Si les deux parents veulent plonger en même temps, un service de gardiennage privé bien développé sur l’île est offert : le Roatán Paradise Baby. Certains complexes hôteliers offrent également un service de gardiennage moyennant des frais supplémentaires.

Découvrir en famille la plongée en apnée

Ce qui est particulièrement magique de Roatán est qu’à quelques mètres à peine de la plage, on peut observer une multitude de poissons sans devoir aller très loin. Parfait pour s’initier en famille à la plongée en apnée.

On apporte idéalement avec nous notre équipement mais presque chaque complexe hôtelier a son « dive shop », où il sera possible de louer à peu de frais l’équipement nécessaire.

___

Même lorsqu’un enfant sait nager, avoir sur lui une veste de flottaison est une précaution importante à ne pas oublier. Si l’enfant est déjà à l’aise dans l’eau, notre équipe aime particulièrement la veste de flottaison en néoprene de Speedo, qui permet à l’enfant de se sentir libre de mettre sa tête sous l’eau tout en étant en sécurité.

___

Afin de rester près de nos enfants en faisant de l’apnée, on prévoit avoir avec nous une corde que nous pourrons attacher à notre taille (ou la tenir à la main) et à la veste de flottaison de l’enfant. On attache le tout de manière sécuritaire, mais on s’assure aussi de pouvoir la détacher aisément en cas d’urgence.

Un bateau en fond de verre

Pour pouvoir être assis confortablement tout en admirant la barrière de corail, le bateau en fond de verre est une excursion très prisée, particulièrement pour les familles avec de jeunes enfants. On peut voir des poissons, des raies, des tortues, une multitude de coraux et même… des plongeurs en action!

Roatan au Honduras en famille avec enfants

Plusieurs compagnies sur l’île offrent leurs services d’excursion en bateau en fond de verre.

 

No. 4

POUR SON AMBIANCE « BABA-COOL »

West End

Aimée des sportifs plus que des jeunes fêtards, l’île de Roatán n’est pas réputée pour sa vie nocturne mais plutôt pour sa tranquillité (parfait pour les parents fatigués!). On y trouve peu de petits villages, le seul « vrai » est West End, un charmant petit village touristique animé où on retrouve quelques galeries d’art colorées, des boutiques et quelques bars et restaurants.

Roatan au Honduras en famille avec enfants

On n’hésite pas à traverser au fond des quelques commerces en bord de mer ! On y fera la découverte de terrasses magnifiques surplombant les eaux turquoise.

On ne quitte pas West End sans visiter le Roatán Chocolate Factory. Ce charmant petit chocolatier propose des produits fins qui sauront plaire aux petites fines bouches.

Punta Gorda

Le petit village de Punta Gorda est un point culturel intéressant pour en apprendre plus sur la culture Garifuna qui a forgé l’identité culturelle du pays.

Le tour de l’île, proposé par les tours opérateurs sur place, prévoit généralement un arrêt dans ce village. Les explications du guide sont une valeur ajoutée.

Oak Ridge

Oak Ridge est surnommée la Venise de Roatán avec ses maisons colorées sur pilotis.  Pour l’admirer sous un autre angle, naviguer sur les petits canaux et les mangroves devient une excursion intéressante.

Pour y aller par nos propres moyens, deux façons s’offrent à nous : se rendre en voiture et contracter quelqu’un sur place pour faire un tour en chaloupe (on s’assure que l’embarcation est sécuritaire pour notre famille) ou l’on contacte notre hôtelier ou un tour opérateur afin qu’il coordonne un tour privé pour notre famille.

L’excursion qui propose de visiter les îles de Barbareta et celle qui va à Hole in the Wall prévoient généralement un arrêt à Oak Ridge. On se renseigne!

No. 5

POUR SES PLAGES AUX EAUX CRISTALLINES

La mer est la plus grande richesse de Roatán. Ses eaux variant du turquoise au vert émeraude nous inspirent à chaque coup d’œil. Roatán possède de petites plages et des enclaves où l’on peut se baigner en famille.

Roatan au Honduras en famille

Vue de la plage du Media Luna Resort and Spa.

West Bay

La plage de West Bay, où se trouve l’hôtel Henry Morgan, est l’une des plus adaptées pour les familles. La mer y est souvent calme. On aime sa pente graduelle et le fait que la plage est longue et sablonneuse, permettant aux enfants de s’y dégourdir les jambes. Par contre, elle est populaire et achalandée. Son endroit stratégique près des divers attraits et excursions attire plus de touristes qu’ailleurs sur l’île.

L’est de l’île est accessible seulement par une route de terre. C’est l’endroit le plus calme et le plus sauvage et on y trouve des plages presque désertes. On peut s’y rendre en tour privé ou en louant une voiture. 

Nous avons grandement apprécié la toute petite plage intime de l’hôtel Media Luna Resort and Spa où nous avons logé. L’endroit est modeste, calme et on y a une vue exceptionnelle sur toute la végétation qui l’entoure.

Media Luna Resort and Spa Roatan au Honduras en famille

En prime, l’ombre naturelle des arbres était parfaite pour les siestes de bébé sur la plage du Média Luna Resort and Spa.

No. 6

POUR LES ACTIVITÉS SPORTIVES

Kayak de mer, yoga, planche à bras (paddleboard), course à pied, Roatán respire la santé! À nous de choisir l’activité qui nous plait le plus!

Roatan en famille Media Luna Resort and Spa

Kayak de mer au Media Luna Resort and Spa.

No. 7

POUR LES EXCURSIONS POUR TOUTE LA FAMILLE

Envie d’aventure et de nature? Voici quelques idées d’endroits à visiter.

Pour voir des animaux

Le Daniel Johnson Monkey and Sloth Hangout est un petit sanctuaire privé qui sert de refuge aux animaux abandonnés ou malades de l’île et qui ne survivraient pas en liberté dans la nature. Situé à French Cay et pris en charge par une famille fort sympathique, cet endroit peu connu propose des visites en petits groupes, permettant ainsi une interaction de qualité avec le guide et du respect pour animaux.

Roatan en famille au Honduras

Câliner un paresseux au Daniel Johnson Monkey and Sloth Hangout.

À ne pas manquer si l’on rêve de câliner un paresseux ou de faire un bisou à un capucin à tête blanche! On prévoit une heure à la visite et le coût d’entrée est de 10 $ par personne.

Le parc Gumbalimba est le plus célèbre, le plus grand et le mieux aménagé. On y va pour voir les animaux en liberté (singes, perroquets et iguanes, entre autres). On prend plaisir à traverser le pont suspendu au-dessus de la rivière et où on peut observer des tortues. On visite le petit musée sur l’histoire des pirates avant de partir.

Roatan en famille au Honduras

Un capucin à tête blanche, c’est drôle!

Pour voir près de 3 000 iguanes en liberté, on se rend à l’Arch’s Iguana Farm, tout près de French Cay.

Les iguanes au Arch’s Iguana Farm Honduras

Les iguanes au Arch’s Iguana Farm

On planifie notre visite en mi-journée car avec un peu de chance, on arrivera à l’heure du repas pour voir ces iguanes casser la croute.

__

On prévoit un bon porte-bébé pour les tout-petits qui pourraient avoir peur de marcher parmi ces créatures préhistoriques.

Pour un arrêt près de Coxen Hole, le Mayan Eden Park est une belle option avec des enfants en bas âge. On peut y voir des singes capucins et une volière de papillons (Butterfly Garden). On combine le tout avec une descente en tyrolienne, située sur le même site.

Pour découvrir l’île

Les principaux attraits de l’île se visitent en une journée de 8 heures (l’île fait 60 km de long par 8 km de large!). Bien que la journée soit longue, plusieurs arrêts sont appréciés par les petits. Un peu plus chers que les excursions, mais option plus flexible pour les familles, des tours privés sont également offerts.

Pour des sensations fortes

Une bonne option pour une journée plus grise ou pluvieuse, ou simplement pour vivre une aventure en famille, on met le cap sur la fameuse tyrolienne du Maya Eden Park! Les enfants courageux peuvent le faire avec un adulte. Les enfants doivent être en mesure de freiner seuls pour pouvoir le faire sans adulte, soit vers 9 ou 10 ans, selon chaque enfant.

© Maya Eden Park

© Maya Eden Park

Roatán est un arrêt de plus en plus prisé par les bateaux de croisière faisant plusieurs escales dans les Caraïbes. Si l’on décide de faire le tour de l’île ou d’essayer l’une des nombreuses activités, on tente le plus possible d’éviter les jours où les bateaux font escale. Certaines plages, comme celle de West End, sont prises d’assaut par les croisiéristes le temps d’une journée. Les excursions comme Gumbalimba, la tyrolienne ou le bateau en fond de verre sont également à éviter.

No. 8

POUR SE RÉGALER EN BORD DE MER

Pour une vue magnifique

Pour les amateurs de crabe et de fruits de mer, on a eu un coup de cœur pour les restaurants Gios (situés à French Harbour et à Flower Bay). On y va pour le coucher de soleil, la vue est magnifique. Temporary Cal’s Cantina offre aussi une magnifique vue sur les montages. On se renseigne avant de s’y rendre car ses jours d’ouverture sont irréguliers.

Vue du coucher de soleil au restaurant Cal’s de French Harbour.

Vue du coucher de soleil au restaurant Cal’s de French Harbour.

Au Cal’s et au Gios de French Harbour, on surveille nos enfants, le garde-corps des terrasses n’est pas conforme aux standards de sécurité. Un petit aventurier sans surveillance pourrait chuter.

restaurant Cal’s de French Harbour.

Souper en tête à tête entre frère et sœur admirant le coucher de soleil au restaurant Cal’s de French Harbour.

Pour manger la prise du jour tout droit sortie de l’océan sur une terrasse sur pilotis, La Sirena à Camp Bay est un incontournable.

Envie d’une pizza? Le restaurant Romeos, aussi à French Harbour, est une bonne suggestion.

D’autres bonnes adresses

On choisit un restaurant en bord de mer car une fois le repas terminé, les petits pourront jouer dans le sable pendant que les parents profitent de la soirée! Le Bananarama est une bonne option pour manger en toute convivialité directement sur la plage.

Le Hangover Hut propose de bons burgers. Plus économique à West End, le Creole Rotisserie Chicken est simple et typique. Pour les amateurs de poulet frit, une chaîne de restauration rapide offre du poulet frit qui vaut le détour. Si l’envie nous prend, on se rend à l’un des trois comptoirs de chez Bojangles!

No. 9

POUR LES AVANTAGES D’UNE FORMULE TOUT INCLUS

L’île est encore peu développée d’un point de vue touristique et ne comporte pas vraiment de grands complexes hôteliers. Toutefois, on y trouve des hôtels où l’on ne se sent pas confinés et qui offrent certains des services des grands hôtels, mais sans l’achalandage de ceux-ci. En contrepartie, on ajuste nos attentes quant au luxe et aux services offerts sur place. On profite de la simplicité à son meilleur!

Media Luna Resort and Spa

Repos après une journée à jouer à la mer! Chaque chambre au Media Luna Resort and Spa propose un hamac extérieur et une grande terrasse. Un plus pour relaxer en famille ou quand les enfants sont couchés!

Bien qu’il soit très simple de prendre un vol et de choisir un hébergement (location d’appartement comme au Parrot tree, une petite maison ou un hôtel indépendant), Roatán propose quelques établissements en formule tout inclus qui nous permettent d’alléger notre charge mentale, nous donne congé de repas et de vaisselle (!) tout en minimisant la logistique.

Le Media Luna Resort and Spa

Le Media Luna Resort and Spa propose de petites chambres individuelles.

On consulte l’article Louer une maison de vacances, pourquoi et comment? pour nous guider dans nos recherches.

___

Pour 4 options de forfaits tout inclus, on consulte ce lien.

No. 10

POUR LA FACILITÉ D’ACCÈS

Les vols directs

Lorsque l’on voyage avec des enfants, les vols directs sont un facteur à considérer. L’île de Roatán est située à un petit 5 h de vol de Montréal.

La destination est très bien desservie par Air Transat, qui assure un  vol hebdomadaire à partir de Montréal de la mi-novembre au mois d’août.  De Québec, des vols directs sont assurés de la mi-décembre à la mi-avril et pour nos lecteurs de Toronto, un vol par semaine le lundi est assuré de la mi-novembre à avril et un autre vol s’ajoute le jeudi à partir de la mi-décembre. Tous les détails ici.

Si l’on choisit de voyager avec Air Transat, on prend soin, avant le départ, d’inscrire gratuitement notre enfant au Club Enfants Air Transat. Ainsi, on s’assure de bénéficier des petits plus que le programme comporte :

  • Une trousse de membre pour l’enfant remplie d’articles de voyage;
  • La préselection de siège standard (pour les enfants seulement), à l’aller et au retour;
  • L’enregistrement accéléré à un comptoir réservé aux membres et à leur famille (dans les principaux aéroports, comme à Montréal). À Roatan, seul le comptoir du service Option Plus est offert mais les familles y sont naturellement invitées;
  • Des surprises à bord;
  • L’embarquement prioritaire;
  • La livraison prioritaire des bagages.
Roatán vu du ciel!

Roatán vu du ciel!

L’Option Plus s’avère futée si l’on prévoit avoir un excès de bagage (la franchise est supérieure). En plus de pouvoir présélectionner nos sièges gratuitement, les repas à bord sont inclus. Pour les petits, on pense à avoir avec nous une boîte à lunch pour s’assurer qu’ils aient toujours quelque chose à se mettre sous la dent. On consulte l’article Des idées de repas sans dégâts dans l’avion.

Un petit aéroport

Dès notre arrivée au tout petit aéroport international Juan Manuel Gálvez de Roatán, une brève marche sur le tarmac nous conduit vers un environnement circonscrit où passer les douanes est un jeu d’enfant.

Les enfants prendront plaisir à marcher les quelques mètres qui séparent le terminal de l’avion.

Les enfants prendront plaisir à marcher les quelques mètres qui séparent le terminal de l’avion.

Un temps de transport terrestre intéressant

L’île est relativement petite et un petit 45 minutes de route sépare l’aéroport des extrémités de l’île.

Bien que l’attente aux douanes peut être longue, si l’on voyage avec des jeunes enfants, les bénévoles présents à l’accueil des passagers se feront un plaisir de nous faire passer devant la file d’attente. Les deux petits carrousels de bagages nous attendent à quelques pas des douanes afin de récupérer nos bagages.


INFORMATIONS PRATIQUES

Quand partir?

Le Honduras est un pays tropical où il fait bon aller toute l’année. L’hiverreste un des meilleurs moments pour découvrir l’île, bien que c’est relativement plus pluvieux. On privilégie la période de février à avril. Leur été s’étend de la mi-novembre au mois d’avril. Bien qu’il n’y ait pas eu de réelle saison des pluies depuis 3 ans (selon les habitants), celle-ci se concentre généralement de mai à octobre.

Il peut faire très très chaud au Honduras, alors on évite les mois de juillet, août et septembre particulièrement si l’on est sensible au facteur chaleur.

Les exigences d’entrée

Il est important d’avoir un passeport valide pour une durée d’au moins 6 mois à partir de votre date prévue de retour pour pouvoir monter à bord d’un appareil vers le Honduras.

On n’oublie pas de vérifier tous les passeports de la famille avant le départ. Pour plus d’informations sur le passeport canadien pour enfant, ainsi que pour avoir des liens vers les exigences d’entrée, on consulte l’article Le passeport canadien pour enfant de même que l’article Partir en voyage : liste de choses à ne pas oublier.

Pour s’y sentir en sécurité

La seule prononciation du mot « Honduras » soulève généralement des inquiétudes. Bien que le Gouvernement du Canada ait émis des avertissements sur son site officiel, ces derniers touchent le Honduras continental et ne visent pas particulièrement l’île de Roatán, où l’ambiance est calme et douce.

Pour suivre l’évolution constante du virus Zika, on consulte l’article Le virus Zika : des outils pour bien se renseigner.

Santé avec des enfants

Bien que Roatán soit une petite île, elle est étonnamment riche en ressources médicales. L’hôpital Cemesa situé à French Harbour et le Woods Medical Center situé à Coxen Hole sont deux hôpitaux privés ayant sur place des pédiatres et offrant des soins de qualité. Pour des soucis mineurs, plusieurs petites cliniques sont présentes sur l’île avec des médecins généralistes qui peuvent nous aider.

On valide que notre police d’assurance répond bien à nos besoins et qu’elle couvre tous les membres de notre famille. On s’assure aussi que le rapatriement d’urgence en cas de pépin est inclus.

Si notre choix d’hôtel est un peu plus éloigné d’un village, il est préférable de s’assurer d’avoir avec nous l’essentiel pour pallier aux malaises et bobos de nos tout-petits. Le coût de la vie est relativement cher à Roatán et les déplacements en taxi sont couteux.

En cas d’oubli, on trouvera presque tout chez l’un des 3 Eldon’s Supermarket de l’île (deux à Coxen Hole, un à French Harbour) où l’on trouve également l’essentiel pour bébé (couches, lingettes et autres produits spécifiques) et un vaste choix de produits internationaux.

Bon à savoir on retrouve souvent sur l’île de Roatán des puces de sable. On s’assure de prendre les précautions d’usage comme éviter la plage au lever et au coucher du soleil et appliquer un chasse-moustiques. Certaines huiles essentielles s’avèrent efficaces en prévention. On se renseigne!

Location de voiture

La location de voiture n’est pas officiellement recommandée dû à la conduite risquée (routes parfois glissantes après la pluie, transports publics imprévisibles, trous dans la route, etc…). Toutefois, par expérience, la conduite y est beaucoup plus paisible et facile que dans bien d’autres pays. Il faut seulement redoubler de prudence.

Les assurances offertes avec notre compagnie de location de véhicule ont une couverture souvent minimale et ont de très hauts déductibles. L’assurance responsabilité est inexistante et les clients seront toujours responsables de l’accident. Il est donc important d’avoir avec nous une bonne assurance en parallèle qui couvre ce type d’incidents.

L’usage de sièges d’auto pour bébé et enfants n’est pas obligatoire au Honduras et est très peu utilisé (les compagnies de location de véhicules en ont très rarement en inventaire).

Si l’on prévoit louer une voiture, on pense à apporter le nôtre avec nous. On consulte l’article Avion avec bébé et enfant : tout savoir sur le siège d’auto pour plus d’informations.