Votre recherche

L’Ouest Canadien : 4 activités pour découvrir la région de Kelowna!

Cueillette de cerises à Kelowna © Amélie Racine

Kelowna constitue une excellente base pour rayonner dans la vallée de l’Okanagan. Reconnue pour son climat se prêtant parfaitement à la culture de fruits, la région s’avère une destination idéale pour pratiquer l’agrotourisme. En plus de ses plages qui bordent le lac d’Okanagan, la région de Kelowna foisonne d’activités qui plairont à toute la famille!

No. 1

On cueille des fruits (et on les dévore avec les enfants)!

Selon le calendrier des récoltes, il est possible de faire de l’autocueillette dans différentes régions de la vallée. À Kelowna, plusieurs agriculteurs accueillent les visiteurs à leur kiosque lorsque le moment est propice à la cueillette. Nous y étions en juillet durant la période des cerises.

Cueillette de cerises à Kelowna © Amélie Racine

Cueillette de cerises à Kelowna © Amélie Racine

On note à l’avance les endroits où il est possible de faire de l’autocueillette. Sinon, une fois sur place, on visite l’Office de tourisme de Kelowna pour se procurer une carte indiquant les lieux de cueillette.

___

On apporte une bouteille d’eau afin de nettoyer les fruits cueillis (pour ceux et celles qui veulent les manger sur-le-champ), car des pesticides sont utilisés à certains endroits.

Cueillette de cerises à Kelowna © Amélie Racine

Cueillette de cerises à Kelowna © Amélie Racine

No. 2

On rencontre des producteurs locaux

Pour le plaisir des papilles, un petit tour à la chèvrerie Carmelis Goat Cheese Artisan Inc. vaut la peine.

Carmelis Goat farm © Amélie Racine

Carmelis Goat farm © Amélie Racine

On s’y déplace pour voir les chèvres et goûter aux fromages, sans oublier leur fameux gelato. Bien sûr, il faut être amateur des produits de la chèvre!

Carmelis Goat farm © Amélie Racine

Carmelis Goat farm © Amélie Racine

No. 3

On fait la route des vins

Une visite sur un vignoble s’avère un incontournable de la vallée de l’Okanagan. Pour les amateurs de vin, c’est l’occasion de découvrir de nouveaux cépages et de se procurer des bouteilles que l’on ne retrouve pas nécessairement au Québec.

Comme c’est une industrie bien développée dans la région, plusieurs excursions et forfaits sont disponibles.

CedarCreek Estate Winery © Amélie Racine

Cedar Creek Estate Winery © Amélie Racine

On consulte la section Guided Wine Tours in Kelowna sur le site de l’office de tourisme afin de trouver un forfait qui répond à nos préférences.

___

On peut également se rendre directement à un vignoble sans devoir prendre de forfait. Il suffit de s’informer des heures d’ouverture.

___

Pour que les enfants y trouvent aussi leur compte, on prend le temps d’aller voir les vignes, d’admirer les magnifiques paysages, de prendre une collation ou un repas sur place et on évite de s’éterniser lors de la dégustation.

No. 4

On marche ou on pédale sur le Kettle Valley Railway Trail

Le Kettle Valley Railway Trail vaut définitivement le détour. Le sentier traverse 18 viaducs ferroviaires (aussi appelés ponts à tréteaux) et passe à travers 2 tunnels, ce qui rend la balade fort agréable pour les enfants. On débute le sentier à Myra Canyon, au sud de Kelowna.

Kettle Valley Railway Trail © Amélie Racine

Kettle Valley Railway Trail © Amélie Racine

Selon l’âge, l’endurance et le moyen de transport choisi (à pied ou à vélo), on adapte la distance à parcourir.

Puisque le sentier s’effectue sur une ancienne voie de chemin de fer, le trajet est plat, donc idéal pour les cyclistes. Il est d’ailleurs possible de louer des vélos sur place.

Kettle Valley Railway Trail © Amélie Racine

Kettle Valley Railway Trail © Amélie Racine

Si on voyage avec de jeunes enfants, on n’hésite pas à prendre la poussette afin de leur permettre une petite pause ou d’aller un peu plus loin sur le sentier.

Kettle Valley Railway Trail © Amélie Racine

Kettle Valley Railway Trail © Amélie Racine

Où se loger?

En ville si l’on souhaite se trouver à proximité des restaurants et des services; en périphérie si l’on recherche la tranquillité de la campagne. Nous avons opté pour une maison située au sud de Kelowna, à 20 minutes du centre-ville. Même si nous étions un peu loin des services, nous n’avons pas regretté notre choix. La vue sur le lac Okanagan et la région fut un gros coup de cœur pour notre famille!

Maison louée à Kelowna © Amélie Racine

Maison louée à Kelowna © Amélie Racine

Vue de la maison louée sur Airbnb © Amélie Racine

Vue de la maison louée sur Airbnb © Amélie Racine

D’autres ressources pour s’informer

Kelowna et la vallée de l’Okanagan abondent d’attraits et d’activités à faire avec les enfants. Pour trouver ce qui plaira le plus à votre famille, on consulte aussi :

On consulte notre dossier sur L’Ouest canadien:

 

Amélie Racine
Collaboration spéciale

Amélie est la maman de deux garçons : un de 4 ans et un nouveau-né. Les voyages comptent parmi les plus belles expériences qui ont ponctué son enfance, sa jeunesse et sa vie d’adulte. Aujourd’hui, elle souhaite que ses enfants profitent de cette même chance et qu’ils découvrent le monde quel que soit leur âge. Sa passion pour le voyage a influencé son choix de carrière. Dès la fin de ses études au début des années 2000, elle a occupé différents postes dans l’industrie touristique. Depuis 2010, elle travaille pour la Chaire de tourisme Transat ESG-UQAM à titre d’analyste en veille stratégique pour le Réseau de veille en tourisme.