Votre recherche

Afrique : 3 découvertes lecture pour les 11 ans et plus

Éléphants d'Afrique

Les livres sont d’excellents moyens de faire découvrir le continent africain et sa culture! En parcourant les bibliothèques et les librairies à la découverte de contes africains, j’ai réalisé que mes lectures avaient presque toutes un point en commun : derrière chaque histoire, même les plus simples, se cachait une réflexion d’une grande richesse. Voici 3 bonnes suggestions de lecture pour piquer la curiosité de nos grands enfants de 11 ans et plus.

Alba

Alba

Auteur : Anne-Catherine de boel
Éditeur : L’école des loisirs
Recommandé : 11 ans et plus, pour bien comprendre l’histoire même s’il est recommandé à partir de 3 ans
Disponibilité : en ligne et en librairie

La petite Alba attend son papa devant sa maison, puis elle décide de partir à sa recherche. De l’éléphant à la girafe, en passant par les zèbres, les animaux l’aideront à comprendre que son papa est parti pour un long voyage.

  • C’est un très beau livre pour aborder le thème de la mort, de façon douce et naturelle. L’auteure met des mots sur une réalité difficile, et ce, avec beaucoup de délicatesse.
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser à première vue, c’est une histoire infiniment positive et empreinte d’espoir.
  • Les illustrations sont magnifiques et reflètent la
douceur, autant dans le choix des couleurs que dans ce
qui est dessiné. C’est un livre faisant preuve d’une grande sensibilité et merveilleusement poétique.

Je me permets de vous partager un extrait, qui illustre bien le ton avec lequel l’auteure aborde le sujet.

Dis, girafe, je cherche mon papa. Il était avec vous hier?

Oui, il était avec nous. Et tu sais quoi? Il voulait voir le ciel! Alors, il a grimpé sur mon cou et il est monté si haut, si haut dans le ciel qu’il a dû lui pousser des ailes… Alba se dit que le ciel est bien trop grand pour elle. Elle s’assied dans l’herbe. 

La belle histoire de Leuk-le-Lièvre

La belle histoire de Leurk le Lievre

Auteurs : léopord sédar senghor et abdoulaye sadji
Éditeur : nouvelles éditions africaines du sénégal
Recommandé : À partir de 10 ans
Disponibilité : en ligne et en librairie

Ce livre regroupe plusieurs contes nous permettant de découvrir la puissante originalité des cultures et traditions africaines et ayant tous pour personnage principal Leuk-Le-Lièvre.

Ce dernier incarne l’intelligence et la ruse, qui lui servent souvent à se sortir des situations difficiles, mais dans certains cas, il devra demander l’aide de ses amis et faire preuve de sagesse.

  • Comme dans plusieurs fables africaines, on laisse place à l’éducation et à la portée morale. Par exemple, ces récits laissent place à réfléchir sur le sens de la liberté, le bien et le mal ou encore l’homme et l’animal.
  • On y fait la connaissance des habitants de la brousse et de plusieurs animaux, tels que Kulu la tortue, Gaïndé le lion, Mame-Gnèye l’éléphant et de Bouki l’hyène.
  • J’ai aimé que le prénom des personnages soit composé de leur nom wolof (langue parlée par la majorité des Sénégalais) – Leuk ou lëk, par exemple, signifie lièvre en wolof.
  • Plusieurs clins d’oeil à la culture africaine, comme Leuk qui s’adresse à certains animaux en les appelant « ma soeur, mon frère », qui sont des termes de respect couramment utilisés. 
Le jour où Lania est partie

Le jour où Lania est partie

Auteur : carole zalberg
Éditeur : nathan
Recommandé : À partir de 11 ans, même s’il est recommandé à partir de 9 ans
Disponibilité : en ligne et en librairie

 

C’est l’histoire de Lania, une jeune adolescente, qui vit dans un village paisible, avec sa famille. Ils ne sont pas riches, mais ils sont heureux. Les plus vieux travaillent dans les champs et les enfants ne vont pas à l’école. La survie dépend du caprice de Mère Nature.

De fortes pluies menacent les récoltes et on craint la misère. C’est alors que des inconnus arrivent au village et proposent aux parents de Lania d’emmener leur fille en ville, où elle pourra y travailler.

Croyant que c’est pour son bien, ils acceptent. Lania, soumise et isolée dans ce monde inconnu, sans permission, tente d’accomplir du mieux qu’elle peut son nouveau métier de bonne, sans se rendre compte que c’est de l’esclavage moderne. Cette riche famille la convainc de la chance qu’elle a.

Comment peut-elle comprendre ce monde qui l’exploite, elle qui n’a jamais été à l’école? Elle fait la rencontre de Sami, un jeune garçon, qui lui apprend qu’elle a droit d’être libre. Commence alors un douloureux et beau périple pour reconquérir sa liberté.

  • C’est une belle leçon de courage et d’espoir.
  • On se met facilement dans la peau de Lania et on apprécie un peu plus la chance que nous avons de pouvoir aller à l’école au lieu de travailler lorsqu’on est enfant.
  • Un livre qui offre plusieurs réflexions sur l’importance de l’école et de la connaissance, la liberté, les droits de l’homme et l’esclavage des enfants.
  • À travers ce récit, l’auteure cherche à faire passer un message universel : seule l’éducation et l’école, par leur ouverture sur le monde, le développement de la réflexion et de la pensée qu’elles offrent, permettent aux hommes d’être libres.
  • Rédigée avec beaucoup de finesse, cette histoire se lit facilement et offre une fin positive et constructive.
À lire aussi

L’Afrique en image pour les 2 ans et moins
Lectures africaines pour les 3 à 5 ans
Voyager en Afrique une page à la fois, pour les 6 à 10 ans