Votre recherche

BedBox de JetKids : un lit pour enfant dans l’avion

© Jetkids (Jet-kids.com)

Un couple de parents voyageurs a eu la brillante idée de concevoir une valise 3-en-1 servant de trottinette pour dégourdir les jambes à l’aéroport, de lit d’appoint dans l’avion et de valise pour les effets personnels de notre petit voyageur. L’avez-vous essayé?

© JetKids

Pour qui?

Bien que le BedBox de JetKids soit conçu pour les 0-7 ans, on garde en tête que l’enfant doit avoir son propre siège d’avion pour pouvoir l’utiliser. Par conséquent, à moins d’acheter un billet pour notre bébé, il est plus utile pour les enfants de 2 à 6-7 ans.

Lorsque nous l’avons testé, nous avons constaté qu’un enfant de plus de 100 cm (un peu plus de 3 pieds) peut se coucher à l’horizontal, avec les jambes légèrement recroquevillées. Au-delà de cette taille, l’enfant doit se coucher « en petite boule ».

La portion valise

La majorité de l’espace intérieur est occupé par le matériel servant à faire le lit. Il est donc de mise de voyager léger, puisque le BedBox ne peut pas remplacer totalement une valise de cabine conventionnelle. Ainsi une doudou, une petite couverture, une peluche et quelques petits items au choix peuvent s’y ajouter, mais sans plus. On choisit ses jeux avec soin afin qu’ils soient les plus compacts possibles.

On consulte la rubrique « Jeux pour enfants » de bbjetlag.com pour nous inspirer.

Quand l’utiliser?

Le BedBox ne peut pas être utilisé, en théorie, lors des phases critiques en vol (décollage, atterrissage et moments de turbulence). La même règle s’applique lors de l’usage du berceau fourni dans l’avion. Il est bien important de respecter les consignes de sécurité. Par conséquent, l’enfant doit être idéalement attaché.

BedBox de JetKids © Eva Air

Position interdite à bord  © Eva Air

Par expérience, lorsque nous l’avons testé, l’équipage a fait preuve de tolérance en demandant simplement que l’enfant soit attaché lors des périodes de turbulence.

On réserve le bon siège

On prend soin de réserver un siège hublot pour ne pas obstruer le passage d’un autre voyageur. Certaines compagnies, telles EVA air,  précisent spécifiquement les sièges où le BedBox de JetKids peut être utilisé.

© Eva Air

Endroits où le BedBox de JetKids et autres systèmes de confort pour enfants sont  admis © Eva Air.

Pour les enfants de plus grande taille (soit plus de 100 cm/3 pieds) on recommande encore plus un siège coté hublot afin utiliser la paroi de l’avion comme appui et profiter du BedBox pour un maximum d’espace au niveau des jambes.

est-ce vraiment pratique?

Où l’acheter?

Grâce à l’ouverture au Canada, en juin 2017 de leur premier entrepôt au Canada, JetKids peut assurer la livraison du BedBox à peu de frais et ce, sans frais de douane. Les frais de transport seront également diminués (très bonne nouvelle!). On peut simplement commander via leur boutique en ligne.

AIR CANADA, Air Transat, Air France, Emirates, Thaï Airways, Jetstar, United et Qantas

Air France, Emirates, Thaï Airways, Jetstar, United et Qantas ont pris la décision d’interdire le BedBox à bord jusqu’à ce que le produit soit évalué. Des discussions sont en cours entre les responsables de la sécurité de ces compagnies afin de démontrer si le BedBox est tout à fait sûr pour tous les passagers.

Air Canada

Bien que Transports Canada a autorisé l’usage du BedBox (et recommandé aux compagnies aériennes canadiennes qu’elles prennent elles-mêmes position). Air Canada a interdit l’usage de dispositifs de confort pour enfant à bord. On visite la section « Dispositifs de retenue » de leur site pour plus de détails.

C’est la seule compagnie aérienne canadienne l’interdisant à bord. Pour consulter la recommandation officielle de Transports Canada, c’est ici.

Air transat

Pour l’instant, Transat interdit officiellement l’utilisation des dispositifs de confort à bord de ses appareils. Une analyse approfondie des risques doit être effectuée afin de permettre à tout nouveau produit de ce genre d’être utilisé à bord. À suivre!

Information à surveiller

BedBox fut invité à la conférence IATA (Association du transport aérien international – une organisation commerciale internationale de sociétés de transport aérien) pour présenter le produit. C’est la preuve que les compagnies aériennes sont très intéressées par le BedBox, mais qu’elles admettent ne pas bien le connaître et veulent en savoir plus.

Nous attendons avec impatience les recommandations concernant le “international guidelines on confort devices” qui doit être émis par l’IATA.

Nous suivrons l’évolution de la position de ces compagnies et mettrons à jour régulièrement cet article. Il est également possible d’avoir plus de précisions sur ce lien afin d’informer le personnel en cabine qui ne connaissent pas le produit.

__

Les directives des compagnies aériennes pouvant changer sans préavis, il est toujours recommandé de valider auprès de votre compagnie aérienne avant votre départ.

Des compagnies aériennes à l’avant plan

Certaines compagnies aériennes vont même jusqu’à bonifier leur page dédiée au voyage avec des enfants en précisant l’usage permis à bord des nouveaux items bonifiant le confort des petits passagers tel que le BedBox. Une belle façon de se démarquer et de se positionner comme une compagnie aérienne favorisant le confort des familles! Citons à titre d’exemple : KLM, ANA et Eva AirVirgin Australia a d’ailleurs lancé une vidéo capitalisant sur le fait que les dispositifs de confort sont les bienvenus à bord.

Air New zealand

Air New Zealand propose des sièges d’avion dont la portion du bas se remonte, permettant aussi de faire un lit d’enfant dans l’avion. Par conséquent, utiliser le BedBox avec cette compagnie n’est pas très utile. Cela dit, la portion valise de cabine et trottinette du BedBox peut être utilisée sans problème car le format est conforme aux standards des bagages en cabine.

Air New Zeland

© Air New Zealand

Pour d’autres informations

Pour en savoir plus sur le BedBox, on visite le site de JetKids.

La petite histoire

Pour découvrir la belle histoire inspirante derrière cette compagnie norvégienne, on clique ici.

D’autres liens utiles

DERNIÈRE MISE À JOUR DE L’ARTICLE : 29 novembre 2017