Votre recherche

Partir avec un seul enfant : oui, et pourquoi?

Voyager avec un seul enfant Melia Caribe Beach Resort
Actualisé le 24 juillet 2019

Partir avec un seul enfant et laisser les autres à la maison, est-ce une bonne idée? Seriez-vous « capables »? À priori, certains diront catégoriquement « non », mais à bien y penser, les bienfaits sont intéressants et à considérer. Si l’on en a la possibilité bien entendu, pourquoi ne pas oser?

Prendre le temps, rattraper le temps

Avec l’écriture du livre Le Guide des parents voyageurs : s’inspirer, s’informer, s’équiper, 0-12 ans d’avril à septembre 2018, la dernière année a été plus qu’intense (bien qu’ultra enrichissante!). Entre un emploi à temps plein hautement dynamique et prenant, la naissance des communautés BB Jetlag (La Communauté BB Jetlag, la référence des parents voyageurs et le Bazar pratique BB Jetlag, la référence des parents voyageurs), sans compter la mise en ligne d’une boutique pour parents voyageurs sur bbjetlag.com en octobre 2019 et l’animation de plusieurs ateliers pour aller à la rencontre de parents voyageurs, c’est plus qu’essoufflée que j’ai terminé l’année.

En toute transparence, savourer les (vrais) moments présents avec mes enfants était parfois relayé au second plan de mon cerveau. En 2019, je me suis donnée comme résolution de rattraper (le plus possible) le temps perdu et d’initier des moments permettant de remettre « les priorités à la bonne place »!

Partir avec un seul enfant

Avec la naissance d’un deuxième enfant, le premier voit forcément l’attention diluée. À l’inverse, le petit dernier a rarement des moments seuls avec ses parents. J’avais une très forte envie de profiter de temps avec mes enfants, l’un après l’autre, et être présente avec eux à 100 % pour vivre des moments précieux selon leurs intérêts.

Pourquoi?

Voyager seul avec son enfant permet de lui laisser tout l’espace qu’il mérite afin que sa personnalité propre puisse ressortir. Le fait d’être loin de l’influence de sa fratrie, ou de l’autre parent, laisse souvent place à la confidence et à de belles surprises étonnantes. On suit le rythme de l’enfant, on se concentre sur ses intérêts, on est à l’écoute de ses besoins à lui. Et les parents de plus d’un enfant pourront comprendre : n’avoir qu’un seul enfant à sa charge (même si c’est temporaire) est déjà presque des vacances!

Paris pour la grande et une formule tout-inclus pour le petit

Mes enfants adorent voyager et découvrir la planète depuis leur naissance. En demandant à ma fille de 6 ans ce qu’elle aimerait faire avec maman, « visiter des musées et voir la tour Eiffel » a été sa réponse.

J’ai profité d’une séance de signatures pour le livre à la Librairie du Québec à Paris (librairie via laquelle le livre est vendu en ligne partout en Europe) en avril dernier pour partir avec ma fille de 6 ans. Nous avons passé 3 nuits à Paris et 3 nuits à Bruxelles chez des amis que nous n’avions pas vu depuis très longtemps.

Livre voyage en famille

Vitrine de la librairie du Québec à Paris, avril 2019

Ce fût un moment privilégié pour constater à quel point cette petite voyageuse était « street smart ». Je voyais sous mes yeux tous les acquis et les réflexes que nous avons pu lui transmettre au fil de ses étampes sur son passeport et de ses escapades au Québec. Manger au restaurant en tête-à-tête, marcher 12 heures par jour sans jamais se plaindre (au contraire, c’est elle qui menait la marche), sillonner Paris en trottinette sans plisser des yeux, démontrer un intérêt (vraiment très élevé) à lire toutes les vignettes informatives des œuvres du Musée du Louvre, sauter dans une barque à Bruges et écouter toutes les explications, prendre l’apéro festif aux Pays-Bas et se lier d’amitié rapidement en restant chez des amis qu’elle ne connaissait pas avant : elle était solide et fière!

Paris avec enfants

Pour nos bonnes adresses lors de cette escapade en Europe, rendez-vous sur Instagram où les photos relatant notre itinéraire y sont affichées en archive.

.

Le Meliá Caribe Beach Resort

Pour mon petit garçon âgé de 3 ans, un autre type de voyage était plus opportun. Pour lui, le bonheur est d’être collé sur sa maman, jouer dans l’eau, s’amuser avec ses voitures et boire un «Shirley Temple » au bar les pieds dans l’eau.

La vie étant remplie de belles surprises, j’ai eu la chance d’être invitée par le groupe hôtelier Meliá afin de découvrir le nouveau parc aquatique de l’hôtel Meliá Caribe Beach à Punta Cana en République Dominicaine (parc qui mérite vraiment le détour). C’était l’occasion rêvée de partir avec mini-voyageur!

Dans cet environnement 100 % pensé pour les familles, et où les enfants sont plus que les bienvenus, j’ai pu savourer les moments avec mon fils, en compagnie de mon amie Julie qui faisait de même avec le sien. Une des plus belles fins de semaine, où nous avons pu passer du temps entre amies tout en gardant en tête le bien-être de nos garçons (et développer nos talents d’ingénieures en château de sable!).

Pour voir toutes nos photos de notre escapade au Meliá Caribe Beach Resort, rendez-vous sur Instagram où les photos sont affichées en archive.

Envie de partir aussi? Voici quelques pistes de réflexion afin de vous inspirer!

No. 1

Choisir une destination appropriée

Rien ne sert de partir à l’autre bout de la planète! Passer des moments privilégiés peut se faire en s’évadant une fin de semaine dans un chalet, à l’hôtel à la découverte d’une autre ville ou simplement en campant en nature!

Le chapitre du livre « Quelle destination choisir?» saura nous aider à choisir la destination parfaite, en nous détaillant les critères à considérer dans notre choix. « Quel hébergement choisir? » saura nous outiller pour choisir le type d’hébergement le plus approprié selon nos besoins.

No. 2

Préparer les enfants à l’aventure

J’ai eu la chance de partir avec les deux enfants en solo à quelques jours seulement d’intervalle. Par conséquent, il était plus facile de ne pas faire de jalousie car chacun savait qu’un voyage l’attendait dans un avenir rapproché ce qui a rendu le tout plus facile…

Informer nos enfants de ce futur départ est une très belle occasion de leur inculquer des valeurs de partage et surtout stimuler leur capacité à se réjouir du bonheur des autres. Comment? En favorisant l’échange et la verbalisation de leurs sentiments face au départ de leur frère ou de leur sœur avec un parent. C’est via cet échange ouvert que les craintes peuvent être désamorcées et que cette aventure peut être constructive.

Le chapitre « Préparer son enfant à l’aventure » est rempli d’idées pour stimuler l’intérêt au voyage. L’autre enfant peut prendre part à l’aventure et apprendre de l’escapade de son frère ou de sa sœur.

No. 3

Penser aux enfants qui ne partent pas

Sur place, il est important de rappeler à l’enfant la chance qu’il a de vivre ces moments avec nous et à l’inverse, la chance que nous avons de passer du temps avec lui. Pensons aussi à ponctuer notre voyage de quelques pensées pour la fratrie restée à la maison et inciter l’enfant à faire de même.

Si l’enfant est assez vieux, lui prêter un vieil appareil mobile ou un vieil appareil-photo lui permettra d’immortaliser son escapade et de la raconter au retour. Prendre en photo des endroits où l’on a eu une pensée pour sa sœur/son frère est une très bonne idée!

Faire la fête à la maison

C’est aussi un très bon moment pour la fratrie de sortir du quotidien avec l’autre parent resté à la maison! Pourquoi ne pas faire la fête pendant que les autres sont partis en voyage? Se permettre des petites gâteries auxquelles ils n’auraient pas le droit normalement ou faire une sortie comme aller au cinéma, voir un match de soccer, aller au musée de notre ville, aller au restaurant en tête-à-tête sont de très bonnes idées!

No. 4

No. 4

Se déculpabiliser

Oui, cette petite culpabilité est là (ou risque de l’être). Toutefois, prendre le temps nous fait grandir et il faut le voir comme un investissement positif.

No. 5

Faire la fête à l’arrivée

Au retour des voyageurs, on fait la fête! On ramène un petit souvenir pour les enfants restés à la maison (et une bonne bouteille de vin pour l’autre parent!). On s’assure de se réserver un moment où, chacun leur tour, l’enfant parti en voyage pourra raconter son escapade et l’enfant resté à la maison pourra faire de même. Important de laisser autant de temps de parole à celui qui a voyagé qu’à celui qui est resté!

ENVIE DE PARTIR?

On consulte le livre Le Guide des parents voyageurs : s’inspirer, s’informer, s’équiper, 0-12 ans conçu pour vous outiller et répondre à toutes vos questions.

Le Guide des parents voyageurs

Le Guide des parents voyageurs : s’inspirer, s’informer, s’équiper, 0-12 ans.