Votre recherche

10 bonnes raisons d’aller à Cape Cod 

Cape Cod en famille avec enfants

Cette année, Cape Cod a été élue la grande gagnante pour notre destination familiale estivale. On nous avait dit que l’eau était plus chaude que dans le Maine, qu’il y avait de belles villes à visiter et surtout des tonnes de plages à essayer. Nous avons trouvé tout ceci et plus encore. Voici 10 raisons d’aller à Cape Cod!

No 1

On y va pour les plages

Cape Cod est une presqu’île sur la côte est des États-Unis. Elle se trouve au sud-est de l’État du Massachusetts. La variété de choix de plages au sable fin ornées de dunes fait la renommée de Cape Cod. On y retrouve des espaces de stationnement à proximité de l’entrée des plages, ce qui facilite l’arrivée et le départ des familles. On peut ainsi se permettre d’apporter tout l’attirail nécessaire pour y rester toute la journée. En prime, on profite de la visite régulière de camions de crème glacée, au grand bonheur des petits!Camion de crème glacée Cape Cod

Le plaisir à Cape Cod consiste (entre autres!) à changer de plage tous les jours. Les plages de Cape Cod sont regroupées en 16 secteurs. On visite ce site pour faciliter son choix de plage à découvrir.

On recommande de rester dans la partie intérieure de la baie : la mer y est plus tranquille et plus chaude, ce qui rend la baignade avec des enfants plus facile et agréable. Nous avons arrêté notre choix dans le secteur de Brewster.

Certaines plages plus sauvages ont des galets et des petites roches. Pour les petits pieds plus sensibles, des petites chaussures à semelle de caoutchouc peuvent être pratiques. On en trouve à bon prix dans les magasins à grande surface ou même sur place.

Plage Cape CodLa plage de Paines Creek Landing

Notre plage favorite du secteur de Brewster est la plage de Paines Creek Landing, qui est d’ailleurs très populaire auprès de la population locale. Lorsque la marée baisse, elle le fait au point de faire disparaître pratiquement toute l’eau de la plage (c’est sa principale caractéristique). On peut donc y marcher des centaines de mètres sur le sable, débuter une collection de coquillages, amasser des tonnes de « bernard-l’ermite » et faire une compétition de qui pêche le plus de petits poissons!

On pense à prendre avec nous nos chaudières et nos filets!

Coquillages
La plage de Breakwater Beach

La populaire plage de Breakwater Beach est facile d’accès, offre beaucoup de stationnements pour les voitures et des endroits où sécuriser les vélos. On aime les petites piscines naturelles qui se créent à marée basse. Une petite fringale? On fait un arrêt au célèbre Brewster General Store, un magasin général classique où l’on trouve entre autres les fameux caramels au sel de mer (Salt Water Taffy).Plage Cape Cod

Stationnement

Le plus simple, c’est de se procurer une vignette de stationnement. Plusieurs options s’offrent à nous, variant de     15 $ à 20 $ pour la journée ou de 50 $ à 75 $ par semaine pour les non-résidents. La vignette de stationnement, sous forme d’autocollant à apposer sur la vitre ou sur le pare-chocs de notre véhicule, est valide pour un secteur déterminé. Si l’on prévoit changer de plage tous les jours, prendre une vignette journalière peut être une meilleure option, malgré le fait que la vignette hebdomadaire soit mathématiquement plus économique.

Pour se procurer une vignette, Il suffit de demander à l’accueil de notre hôtel ou de notre camping.  Pour tout savoir sur les vignettes de stationnement, on consulte ce lien.

No 2

On arrête à Provincetown

Nous avons aussi visité la charmante petite ville de Provincetown, branchée et très divertissante. On aime ses nombreux restaurants, ses boutiques et ses galeries d’art. On aime la diversité de la ville sous toutes ses coutures (c’est une destination prisée de la communauté LGBT). On s’attarde aussi à identifier les vestiges de l’influence portugaise de l’époque où Provincetown était un petit village de pêcheurs.

Deux bonnes adresses près de Provincetown. Je vous recommande ces deux restaurants soit :

  • le Savory, à Truro : extraordinaire pizzeria, boulangerie et même crèmerie (miam!!!) et à bon prix! On en profite pour prendre un délicieux scone et faire nos réserves à la boulangerie pour le petit déjeuner du lendemain;
  • le PJ’S, à Wellfleet :   en route ou au retour, on s’y rend pour savourer le meilleur « lobster roll » ou une salade repas géante!Photo Fillette à Provincetown

No 3

On joue les paparazzis

À Hyannis, les Kennedy y avaient leur résidence secondaire et plusieurs autres personnalités connues y ont séjourné aussi. Si on a le temps, on fait un détour à Nantucket et Martha’s Vineyard pour jouer les célébrités. Sur ces deux îles voisines de Cape Cod se trouvent plusieurs maisons de vedettes #groupiemomentanée.

No 4

On joue aux ornithologues

Cape Cod est un endroit reconnu pour l’observation d’oiseaux (environ 350 espèces y cohabitent!). On peut y découvrir des espèces comme le grand héron bleu, le faucon pèlerin et diverses variétés de canards. On peut aussi croiser l’aigle à tête blanche, oiseau national des États-Unis, dont l’image est reproduite sur la majorité des sceaux officiels, y compris celui du Président!

No 5

On profite des balades à vélo

On se promène à vélo, encore et encore pour profiter du paysage. La location de vélos sur place est possible à plusieurs endroits et est facile d’accès.

No 6

On fait la chasse aux phares

On part à la découverte des nombreux phares au lieu de chasser des « Pokemons ». Points bonis si vous réussissez à trouver le phare qui est l’icône des chips Cape Cod.

No 7

On se sale le bec à Hyannis

On visite l’usine de fabrication des chips Cape Cod (et on se « sale » le bec au passage!).

No 8

On s’arrête au Cape Code National Seashore

Si l’on aime les randonnées, on prévoit ce magnifique parc national protégé.  Les plages au sable immaculé, les marais et les étangs permettent la vie d’une variété d’espèces animales. En plus des phares, vous pourrez voir des tourbières de canneberges sauvages. Et tout ça à vélo ou à pieds!

No 9

On DÉCROCHE SUR LES ÎLES

On se rend à Nantucket pour se changer les idées de notre quotidien. L’île semble éloignée de la civilisation avec ses 129 km de plages publiques et il n’y a aucun feux de signalisation!  Si on la visite à l’automne, il est même possible d’assister à la récolte des canneberges, alors que les marais se transforment en océan de baies rouges. Dans tous les cas, des réservations s’imposent  pour visiter l’île (le traversier et l’hôtel). Pour ce qui est de Martha’s Vineyard, elle est plus populaire que Nantucket, principalement parce qu’elle est plus grande et plus facilement accessible (les traversiers passent plus souvent). Elle possède toutefois les même attraits que sa petite soeur, soit plages et espaces verts à volonté. On n’y manque pas les falaises d’argile, qui changent de couleurs au rythme des heures de la journée (rouges, oranges, blanches et même parfois bleues!).

No 10

On fait un arrêt à Boston

Boston est une ville charmante à visiter avec les enfants! Différentes activités plairont aux petits (tout comme aux grands!). Le New England Aquarium mérite le détour. Pour les sportifs, un match des Red Sox est mémorable. Pas de matchs lors de votre visite? On fait quand même un arrêt au Fenway Park pour acheter une casquette à la boutique souvenir. Le stade est impressionnant à visiter (même vide).  Le Urban AdvenTours propose un tour de Boston à vélo en famille. L’excursion d’une durée de deux heures et demie permet de voir la ville sous un autre angle. On peut également y louer du matériel spécialisé pour rouler avec bébés et enfants. On prend le temps de faire un arrêt au port de Boston.

Où loger : le camping

Nous avons choisi la version « aventurière », soit la version économique par excellence : le camping. L’hébergement à Cape Cod est reconnu pour être assez dispendieux alors pourquoi ne pas rentabiliser l’investissement de notre matériel de camping, qui dort au sous-sol pratiquement 360 jours par année? Nous avons séjourné au camping Sweetwater Forest de Brewster pour 5 nuits. On a sélectionné cet endroit car il m’avait été recommandé. Les terrains sont  assez rapprochés, mais l’organisation est très bien et le personnel est vraiment serviable.

Sur place, on a eu la chance de voir des chevaux, de faire un tour de tracteur-train (qui a grandement séduit la petite de 3 ans) et d’assister à un spectacle de magicien.  On prévoit environ 36 $ US par nuit, pour un espace sans eau et ni électricité sur le terrain, mais les douches sont gratuites sur le site.  Si vous avez besoin d’eau ou d’électricité, il y a des terrains avec ces services.

On trouve sur place, un mini-golf (souvent perçu comme quétaine, mais les enfants adorent!), une boutique pour acheter tous les éléments de base (bois, guimauves, lait pour les céréales, etc…),  un petit parc, un simili-resto et même, un peu de WiFi si jamais… Le WiFi nous a permis de trouver un magasin Target pas trop loin, pour être à l’abri lors de LA journée pluvieuse (orages- éclairs- inondations-OMG!).

Vous pouvez trouver une carte sur le site du camping. Les sites plus en hauteur sont les mieux situés. Comme on doit téléphoner pour réserver notre terrain, on en profite pour mentionner nos préférences. Certains vont préférer être plus près des douches ou des toilettes (même si c’est un peu plus passant), alors que d’autres préfèreront être plus proche du petit parc pour laisser un peu de liberté aux enfants plus grands. Le Sweetwater Forest, comme la majorité des campings de Cape Cod, n’a pas de piscine, alors on se renseigne bien si c’est un critère important pour nous.

Camping Cape Cod

Comment s’y rendre?

678 km séparent la ville de Montréal à celle de Provincetown, à la pointe de Cape Cod. On prévoit en voiture un minimum de 8 heures pour relier les deux points. À l’arrivée, on joue à qui verra en premier le grand et magnifique pont de Sagamore, qui indique qu’on arrive enfin à Cape Cod!

Le seul désagrément de la région est le presqu’habituel trafic, alors on n’hésite pas à utiliser la route scénique 6A pour se déplacer entre les villes. C’est rendre l’utile à l’agréable! On considère toutefois que la route scénique n’a qu’une seule voie et peut aussi s’avérer être au ralenti.

La ville de Plymouth est reliée à Provincetown par un service de traversiers où l’on peut monter à bord avec sa voiture. Un service de traversiers express sans voiture (mais où les vélos sont bienvenus) relie Boston à Provincetown, trois fois par jour, en 90 minutes. Pour tout savoir sur les traversiers c’est ici.

 

Bonne route!

Melody

Ps. Pour découvrir mes autres articles, c’est ici!