Votre recherche

Partir en voyage sans poussette : les avantages

Portage en voyage @ Marilou Jette, Allez hop les enfants
Marilou Jette
Par

Avec ou sans enfant, voyager léger c’est s’offrir une plus grande liberté de mouvement. C’est se délester du plus de matériel possible pour pouvoir avancer comme bon nous semble. Mettre son enfant en porte-bébé est une façon efficace d’y arriver. Et sans poussette, on peut vraiment passer partout. Devant des escaliers, on ne fait pas de détour et on monte! Voici 4 avantages considérables de partir sans poussette!

No. 1

En mode koala

Si l’Amérique du Nord est facilement praticable avec un duo auto-poussette, ce n’est pas tout à fait le cas pour le reste du monde. Des restos, cafés ou magasins petits et bondés sont chose courante ailleurs. Tout comme les rues pavées, cahoteuses ou sans trottoirs, ou encore les lieux historiques auxquels on accède que par des escaliers. Même à la plage, on est limité avec la poussette.

Quoique la poussette ait beaucoup d’avantages et qu’elle se combine très bien au porte-bébé en voyage, il est quand même possible de faire sans elle. Surtout si l’on prévoit beaucoup de déplacements et qu’on n’a pas de voiture pour la ranger. On voudra plutôt sauter d’un transport à l’autre sans trop s’encombrer. On ne se pose jamais la question des soutes à bagages ou si on acceptera ou non notre poussette à tel ou tel autre moment du parcours.

No. 2

La bulle

Le porte-bébé est un allié de voyage inestimable avec de jeunes enfants. Ses qualités dépassent le côté pratique du simple fait de voyager léger. Que ce soit dans les endroits remplis de monde, dans les villes à la circulation folle ou pour gérer une situation qui nécessite notre concentration et nos deux mains, avoir son enfant collé sur soi est rassurant. Et pour l’enfant, c’est réconfortant. L’habitude est vite créée et le petit peut se réfugier dans son cocon bien à lui.

Dans un métro bondé, une foule agitée ou simplement pour consoler une petite peine, porter son enfant vers l’avant, face vers soi, agit comme une bulle protectrice. On peut l’envelopper dans nos bras et lui murmurer à l’oreille, peu importe le brouhaha ambiant.

___

Porter un enfant plus grand dans cette position ventrale, ne serait-ce que quelques minutes, peut aussi le calmer.

No. 3

Le fait-tout

Les enfants sont enthousiastes, ils veulent tout voir et tout faire. Jusqu’à ce que, tout d’un coup, ils soient trop fatigués pour continuer, nous faisant avancer à une vitesse proche du reculons. Le porte-bébé devient alors l’accessoire de voyage le plus multifonctionnel sur le marché! Il fait office de « cachette à gênés », de lit pour la sieste ou de chaise berçante dans une file d’attente.

Pour dépanner, il est possible d’attacher le porte-bébé à une chaise de restaurant (qui est solide, avec un dossier plein et des accoudoirs, idéalement) et y asseoir son enfant. Ça devient une chaise haute de voyage!

___

L’écharpe de portage, le grand tissu avec lequel on fait des nœuds pour porter l’enfant, peut aussi servir de couverture, d’oreiller ou de nappe pour un pique-nique dans l’herbe. On peut même en faire un hamac pour enfants.

No. 4

Simplicité et minimalisme

Comme tout le poids de l’expédition repose désormais sur nos épaules, l’idéal est de limiter ce que l’on apporte et avoir des sacs d’appoints confortables. En faisant l’exercice d’un sac à couches le moins rempli possible, on se rend compte qu’on a souvent trop de «au cas où».

On planifie l’achat de nos souvenirs en fin de journée ou on retourne en solo chercher notre coup de cœur plus tard pour ne pas traîner les achats toute la journée.

___

L’eau et les collations sont habituellement faciles à trouver sur le chemin, nul besoin d’en apporter beaucoup avec soi. C’est aussi un bon prétexte pour faire des pauses.

Envie d’en savoir plus sur le portage en voyage?

Marilou Jette
Marilou Jetté
Collaboration spéciale

Comme bon nombre de gens de sa génération, Marilou a mordu dans le voyage au début de la vie adulte. Après avoir vécu en Asie, en Afrique et en Amérique latine, le voyage est devenu pour elle un mode de vie. Elle a fondé une famille avec quelqu’un qui partage ce besoin intense de voir du pays et ensemble, ils conjuguent la vie de famille avec l’envie de bouger. Leurs filles, Alexie, 4 ans et Laurence, bientôt deux ans, s’ouvrent au monde en même temps qu’elles s’ouvrent à la vie.

Monitrice certifiée de portage pour tous les niveaux, Marilou conseille les familles qui partent en voyage et partage son expérience de portage à travers les plates-formes de Allez hop les enfants!