Votre recherche

Carlo : créer l’Halloween dans le désert du Qatar

Halloween au Qatar

S’expatrier nous oblige parfois à mettre de côté certaines traditions et coutumes. Carlo est un Montréalais qui a habité au Qatar avec sa famille pendant quelques années. Il y a 6-7 ans, avec sa femme Élodie et leurs 3 enfants, ils se sont donné comme mission de recréer la magie de l’Halloween et de faire découvrir cette fête festive à d’autres expatriés issus de diverses cultures et aux gens locaux. Résultat : tout un quartier mobilisé et une nouvelle tradition instaurée. Rencontre avec un papa créatif!

d’où vous est venu l’idée de recréer l’halloween au Qatar?

Une belle opportunité d’emploi dans une entreprise de télécommunications basée à Doha a été pour nous l’occasion d’y déménager en famille. J’ai toujours adoré fêter l’Halloween, tant petit qu’avec mes enfants. Bien que nous aimions beaucoup notre vie là-bas, cette fête nous manquait. Les enfants étaient jeunes et on avait envie qu’ils continuent de vivre cette belle tradition.

Nous avons donc décidé de recréer  l’Halloween et d’y initier nos voisins. De fil en aiguille, le mot s’est passé et nous en avons convaincu plus d’un d’embarquer avec nous!

© Carlo Zappa

Comment avez-VOUS réussi à mobiliser les gens?

À Doha, les Qataris sont en minorité. En 2016, le pays est composé de 80% d’expatriés sur les 2,6 millions d’habitants. Ces derniers sont à la base de la force économique du pays, tant au niveau des expertises pointues que de la main d’oeuvre. Près de  90% des habitants du Qatar vivent à Doha ou tout près, principalement dans des complexes d’appartements ou dans des lotissements de résidences (« gated communities/compound »).

Dans notre cas, nous avons commencé par en parler à un petit groupe d’amis de notre « compound ». Nous avons distribué des dépliants promotionnels expliquant les bases de l’Halloween et nous avons propagé la bonne nouvelle en allant vers les gens de notre quartier et en leur expliquant l’initiative.

Nous avons bien sûr montré l’exemple en décorant fièrement notre maison, ce qui a attiré le regard des curieux et ouvert la discussion.

@ Carlo Zappa

votre communauté A-T-elle ÉTÉ réceptive?

Bien que l’Halloween ne soit pas une tradition fêtée à travers le monde, avec internet, les films Américains, etc., beaucoup étaient déjà familiers avec le concept. Il y a aussi bon nombre d’expatriés issus de pays où l’Halloween est célébrée. Nous avions donc quelques alliés naturels.

© Carlo Zappa | Halloween au Qatar

Et comment avez-vous réussi à trouver des décorations?

Comme nous étions établis à Doha pour quelques années, nous avions fait livrer nos effets personnels de Montréal à Doha, incluant… nos décorations d’Halloween! Ensuite, chaque petit voyage à Montréal nous a permis de garnir notre coffre pour l’année suivante.

Bien qu’il existe une petite boutique à Doha où nous pouvions nous procurer des décorations d’Halloween, tout est 10 fois plus cher que les prix standards!

Est-ce que le mouvement s’est répandu?

Oui! Notre « compound » est devenu le coeur des festivités et plusieurs enfants des autres complexes résidentiels sont venus jusqu’à nous pour participer à l’événement.

© Carlo Zappa | Recréer les festivités de l'Halloween au Qatar

Est-ce que la tradition se perpétue toujours?

L’Halloween est maintenant de plus en plus célébrée au Qatar, principalement dans les bars et clubs dédiés aux expatriés. On voit aussi de plus en plus d’événements ou de petites fêtes privées s’organiser.

De notre côté, les enfants ont grandi et ils sont de retour à Montréal pour leurs études. C’est donc ici que nous avons fêté l’Halloween cette année! Nous avons troqué le désert pour… les feuilles d’automne!

Carlo Zappa Halloween