Votre recherche

Hilton-Head Island: tomber sous le charme de la Caroline du Sud en famille

Maryse Filion
Par
Actualisé le 11 mars 2018

Située à la pointe sud de la Caroline du Sud, l’île de Hilton Head est reconnue pour être l’une des 10 plus belles plages familiales des États-Unis. Encore méconnue des voyageurs étrangers et à l’abri du tourisme de masse, Hilton Head est pourtant une destination de choix de la côte est américaine. Voici nos coups de cœur, trucs et astuces pour un séjour mémorable en famille!

UNE DESTINATION À DÉCOUVRIR

Des kilomètres de plages naturelles où les tortues viennent pondre leurs œufs. Des sentiers cyclables aménagés à l’ombre des chênes verts, ces arbres géants décorés de mousse espagnole. On pourrait facilement croire qu’Hilton-Head a été créée pour les vacances en famille! On choisit sans hésitation cette île comme port d’attache nous permettant d’explorer une région riche en patrimoine historique et naturel et baignant dans le charme paresseux du sud-est des États-Unis.

DES ACTIVITÉS POUR TOUTE LA FAMILLE

Voici 6 activités et découvertes à faire sur l’île de Hilton-Head :

No. 1

La plage

On le devine facilement, la raison principale d’un séjour à Hilton-Head est sans contredit la magnifique plage de sable qui fait presque 20 km de long! Si toutes les plages sont publiques, il faut toutefois y accéder par l’une des sept entrées aménagées par la municipalité, à moins que notre hébergement n’offre une entrée privée à ses résidents.

La plage de Hilton Head en famille

Plage de Hilton Head © Maryse Filion

Les accès publics sont toutefois assez intéressants, puisqu’ils comprennent souvent des toilettes, des barbecues et des modules de jeux pour enfants très bien entretenus. Un gros coup de cœur pour Coligny Beach Park, qui offre toutes les commodités aux visiteurs (stationnements gratuits, douches, Wi-Fi) dans un décor pittoresque. Le parc est de plus situé à distance de marche de Coligny Plaza, où l’on peut manger et magasiner entre deux séances de baignade!

On consulte ce lien pour nous aider à choisir notre plage préférée.

Plage Hilton Head © Maryse Filion

Plage Hilton-Head © Maryse Filion

On prévoit des chaussures de plage, puisqu’on retrouve occasionnellement dans l’océan des raies qui peuvent piquer si on les dérange…

No. 2

Le vélo

Ex aequo avec la baignade, le vélo est sans contredit l’activité la plus prisée des touristes! On comprend pourquoi, puisque l’on retrouve près de 180 km de pistes cyclables sur l’île, dont plusieurs sont des sentiers ombragés et aménagés en retrait de la route. Il est donc facile et sécuritaire de se balader à vélo avec des tout-petits.

On retrouve plusieurs agences de location à Hilton-Head. Les vélos disponibles sont souvent des « beach cruisers » (de grosses montures sans dérailleur). Après quelques minutes d’adaptation, on apprend à aimer ces bicyclettes! On y trouve aussi tout l’équipement nécessaire pour que toute la famille puisse en profiter : remorques, casques et vélos pour enfant. Pour en apprendre un peu plus sur le vélo à Hilton-Head, on consulte ce lien.

La plupart des agences peuvent livrer les vélos directement à notre lieu d’hébergement. Plusieurs louent également de l’équipement pour bébé (chaises hautes, lits, etc.) et pour la plage (parasols, chaises, jouets, etc.).

Bon à savoir : la plupart des commerces mettent des supports à vélo à la disposition des clients.

No. 3

Harbour Town

Qu’on se le tienne pour dit, Harbour Town n’a rien d’authentique mais on apprécie son ambiance familiale et décontractée! Il s’agit d’un minuscule village touristique occupant la pointe sud de l’île d’Hilton-Head dans le complexe  Sea Pines. Sea Pines est une communauté développée dans les années 1960 et qui deviendra un modèle pour tous les complexes de vacances construits aux États-Unis, notamment en raison de l’attention portée au respect de l’environnement.

On y passe quelques heures, le temps de prendre un repas sur une terrasse en écoutant des musiciens, de faire un peu de magasinage et de monter au sommet du joli phare rouge et blanc. À noter qu’il faut défrayer 5 $ US/jour pour entrer dans Sea Pines (un forfait existe pour la semaine).

Harbour Town © Maryse Filion

Harbour Town © Maryse Filion

No. 4

Pickney Island National Wildlife Refuge

Si vous avez envie de nature sauvage, Pickney Island est tout indiqué! On prévoit au moins une demi-journée pour se balader sur les sentiers de graviers, accessibles en poussette et en vélo, afin d’observer la faune et la flore variée de ce coin de pays. On y observe une grande diversité d’oiseaux (ibis, hérons, aigrettes, etc.), mais aussi des alligators, au grand plaisir des petits et grands aventuriers!

Pickney Park @ Maryse Filion

Pickney Park © Maryse Filion

Crème solaire et chasse-moustiques sont de mise dans ce parc marécageux. À noter que l’on n’y retrouve pas de point d’eau potable ni de toilettes publiques.

__

Le secret le mieux gardé de Pickney Island : une petite plage sauvage où l’on peut se baigner, si l’on est assez courageux pour faire la balade jusqu’à White Point (12,5 km aller-retour). On utilise la carte pour la trouver! 

No. 5

Des excursions culturelles à l’extérieur de l’île

Bluffton

Bluffton est l’endroit rêvé pour vivre l’expérience authentique d’une petite ville de la Caroline du Sud. On choisit le jeudi pour la visiter puisque c’est le jour du marché fermier (de 13 h à 18 h), un évènement familial et festif où l’on peut se régaler de produits locaux en laissant les enfants jouer et se faire de nouveaux amis! La visite de la ville à pieds vaut vraiment le détour, avec ses petites rues ombragées par de grands chênes verts et ses maisons figées dans le temps.

Blufftown © Maryse Filion

Bluffton © Maryse Filion

Savannah

Savannah est, à notre avis, l’une des plus belles villes des États-Unis. Chargée d’histoire, il s’agirait de la plus ancienne ville planifiée du pays : son plan quadrillé est ponctué de 22 « squares », dont certains sont carrément spectaculaires. Les enfants pourront s’y dégourdir les jambes entre deux visites avec plaisir. Ce type d’aménagement rend la ville très agréable à parcourir à pied, à son propre rythme.

On retrouve quantité de demeures cossues à Savannah, construites autour des « squares » par des marchands ayant souvent fait fortune dans le commerce du coton. Plusieurs peuvent être visitées, ce qui nous permet d’en apprendre plus sur l’histoire de la cité sans nécessairement visiter un grand musée.

Bien que le patrimoine historique soit omniprésent, la ville n’est pas pour autant tournée vers le passé : merci au réputé Savannah College of Art and Design, qui donne un « coup de jeune » à la ville en y faisant affluer chaque année des milliers d’étudiants en art. On retrouve en effet dans le centre-ville de Savannah quantité de restaurants, de galeries d’art et de boutiques au goût du jour.

Pourquoi ne pas commencer un voyage à Hilton-Head par un court séjour à Savannah? Deux à trois jours permettent de visiter la ville à fond, mais une journée suffit pour en saisir l’essence.

L’HÉBERGEMENT À HILTON-HEAD

On retrouve de tout pour tous les goûts à Hilton-Head, du complexe ultra luxueux avec terrain de golf et spa au petit studio, décor kitsch inclus! Le marché de la location d’appartements est florissant et compétitif ce qui nous permet, si l’on s’y prend à temps, de trouver chaussure à son pied.

La plupart des unités sont situées dans des bâtiments de deux ou trois étages à l’intérieur de petites communautés fermées. On peut généralement accéder aux différents équipements du complexe (terrains de tennis, piscines, barbecues, etc.) sans frais supplémentaires.

Choisir un appartement disposant d’un accès à la plage est une bonne idée, puisqu’on évite alors d’avoir à y aller en voiture et à payer un stationnement!

COMMENT S’Y RENDRE?

Il n’y a pas de liaison directe entre le Québec et l’aéroport de Savannah/Hilton-Head. Les prix des vols sont toutefois assez abordables et l’on nous proposera une courte escale à Toronto ou à New York. On peut également s’y rendre par un vol d’American Airlines via Charlotte, qui atterri deux fois par semaine au petit aéroport local de Hilton-Head.

Si l’on préfère un vol direct, il est possible d’atterrir à Atlanta, qui se trouve à environ 4 heures d’Hilton Head. Pourquoi ne pas en profiter pour visiter la capitale de la Georgie, si l’on souhaite éviter l’escale?

SE DÉPLACER

Bien qu’il soit possible de prendre une navette à partir des aéroports locaux, il est préférable de louer une voiture si l’on prévoit visiter l’île ou en sortir. On retrouve tous les principaux locateurs près du carrousel à bagages.

On pense à réserver à l’avance la voiture et les sièges d’enfants, pour avoir un bon prix et le véhicule de notre choix. On consulte l’article Avion avec bébé et enfant : tout savoir sur le siège d’auto pour nous aider.

Maryse Filion
Maryse Filion
Collaboration spéciale

Maryse est maman de deux garçons de 3 et 1 ans,  qui s’avèrent être des compagnons de voyage rêvés, et ce depuis leurs tout premiers mois. Bien qu’elle considère que voyager avec de jeunes enfant soit une perte de contrôle quasi-totale sur le quotidien des bambins (et des parents!), il s’agit surtout d’une manière de lâcher prise sur la routine et de se rapprocher en famille de manière très intense.  Œuvrant dans le domaine de la culture, Maryse aime aussi conjuguer passion et plaisir en profitant de ses voyages pour découvrir et faire découvrir à sa famille les multiples richesses culturelles des pays qu’elle explore.