Votre recherche

10 bonnes raisons d’opter pour la location saisonnière d’un chalet

Location saisonnière d'un chalet en famille

Depuis maintenant trois hivers, la location saisonnière d’un chalet est notre échappatoire à la routine parfois ennuyeuse de l’automne et notre rendez-vous pour la saison froide. Cette option nous permet de planifier également une escapade estivale puisqu’elle est plus flexible et plus économique que l’achat d’un chalet en soit. Voici donc 10 bonnes raisons de le considérer!

No. 1

LE CONTACT AVEC LA NATURE

On assure à notre famille un contact privilégié (et facile!) avec la nature, et ce, toutes les fins de semaine. Randonnée, marche en plein air, patin, ski, raquette, glissade, etc. On en profite pour visiter une nouvelle région du Québec chaque année et y découvrir les activités de la ville qui nous accueillera pour la belle saison.Chalet au Quebec

No. 2

FAIRE DES TESTS

Si l’achat futur d’un chalet nous intéresse, on débute avec la location saisonnière. Ceci permet à notre famille de tester la vie de chalet, de visiter et d’essayer différentes régions avant de décider si cela nous convient et de choisir où s’établir.

No. 3

EN PROFITER, MAIS SANS LES CORVÉES

Avec la location, on peut profiter uniquement des bons côtés d’un chalet, tout en évitant de devoir entretenir une deuxième propriété. Généralement, le propriétaire s’occupe du déneigement, de l’entretien extérieur, de régler les comptes, etc.

No. 4

LES ACTIVITÉS À PROXIMITÉ

On peut inscrire les enfants à des activités sportives dans la région choisie. De notre côté, on a opté pour le patinage artistique et le ski. On migre donc nos activités parascolaires en région. Une belle manière de se faire des nouveaux amis!Ski au chalet

No. 5

VOIR DES AMIS EN TOUTE CONVIVIALITÉ

On en fait profiter les amis et la famille, en les invitant à des soupers mémorables. Création de souvenirs assurés!

On sort les jeux de société, les bons vieux films et on fait ce qu’on ne ferait pas à la maison : on porte notre habit de neige par-dessus notre pyjama et on sors glisser en gang  sous la lueur de la lune!

No. 6

PRENDRE LE TEMPS

On apprend à prendre le temps… Curieusement à la maison, on a toujours quelque chose à faire! Plier, ranger, ramasser, réparer alors qu’un  chalet permet de profiter simplement des bons moments.  La fin de semaine, on accepte que rien ne soit parfait.Ski en famille

No. 7

CHANGER DE ROUTINE

On accepte de changer la routine et ça fait du bien. Par exemple, on fait l’épicerie ou le ménage un soir de semaine pour la maison principale. En revanche, on fait les devoirs la fin de semaine, tranquille. Les parents et les petits sont mieux concentrés et plus patients. On change parfois la routine du vendredi en sautant parfois le bain et en pique-niquant dans l’auto vers la destination.

Pourquoi ne pas en profiter pour repasser les leçons d’une façon plus ludique en lisant par exemple les pancartes sur la route ou les plaques d’immatriculation!

No. 8

LE COÛT PAR NUITÉE AVANTAGEUX

On divise le coût de la location saisonnière en nombre de fins de semaine, en y ajoutant le congé du temps des Fêtes et de la relâche scolaire, pour découvrir une option plus économique que la majorité des escapades hors de la maison.

Prenons l’exemple de la location d’un chalet de 3 chambres, de novembre à avril, pour un coût de 4 500 $ environ (électricité incluse). Si on divise le tout par le nombre de jours présents au chalet, le coût est d’environ 75-80 $ par nuitée (les vendredis et samedis, en plus des congés scolaires) pour toute la période de location. Difficile de loger une famille pour ce prix à l’hôtel.

___

Si le chalet n’est pas trop loin de la maison ou du bureau, on peut même considérer y dormir le dimanche soir. Une journée de plus pour relaxer : on aime!

No.9

ON PARTAGE LES COÛTS

On peut diviser les coûts avec des amis ou de la famille. Par exemple, on peut concevoir un calendrier du type « garde partagée » : fin de semaine 1, couple A; fin de semaine 2, couple B; fin de semaine 3, les 2 couples ensemble et ainsi de suite. Ceci permet de ne pas partir toutes les fins de semaine mais de profiter régulièrement d’un maximum de plaisir.

No. 10

ON SOUS-LOUE OU ÉCHANGE NOTRE MAISON PRINCIPALE

On pense même à louer notre maison principale à des amis ou sur des sites de location pendant qu’on profite de notre maison secondaire, pendant la relâche par exemple.  On en profite pour se faire des amis qui viennent d’ailleurs dans le monde et on amasse des sous pour les prochaines vacances. On visite des sites comme Troc Maison.com, Home for Exchange.com ou Échange de Maison.com.

COMMENT S’Y PRENDRE

Où chercher

On commence à chercher un chalet avant la rentrée scolaire pour avoir plus de choix. On visite les villes convoitées, on surveille les annonces dans les épiceries des petites villes, on surveille les petites annonces comme, kijiji.ca, RSVP chalet, Québec location de chalet, Chalet à louer.com  ou Chalets au Québec.com.

___

On consulte l’article Louer une maison de vacances : pourquoi et comment  pour d’autres inspirations et sites de location de maisons.

On s’informe auprès de l’hôte

On s’informe de ce qui est inclut dans la location : literie, bois pour le foyer, électricité, déneigement, etc. On vérifie que les animaux sont permis, si l’on en possède un. On pose des questions et on rencontre les propriétaires. On doit se sentir comme chez nous!

POUR NOUS FACILITER LA VIE AU QUOTIDIEN
On évite les bagages

On emménage pour plusieurs mois alors on évite de vivre dans les bagages en y laissant, en début de saison, les vêtements chaud et confortables dont nous aurons besoin cette saison. On évite ainsi de devoir faire et défaire les bagages chaque semaine.

On s’informe sur les activités locales

On s’inscrit à la page Facebook de la ville et on y surveille les activités organisées. L’hiver dernier, on a pu profiter du plus beau feu d’artifice et d’une parade du Père Noël!

 

En vous souhaitant du bon temps en famille… au chalet!

Melody

 

Ps. Pour découvrir mes autres articles, c’est ici!