Votre recherche

Prendre le taxi avec un bébé ou un jeune enfant : siège d’auto, oui, non? Des solutions!

Taxi avec bébé et enfant, siège d'auto

Que ce soit à la maison pour faire une simple course ou en voyage à l’autre bout du monde, plusieurs se questionnent sur l’usage du siège d’auto en taxi. Le facteur de la sécurité déchire plusieurs parents au profit du côté pratique. Quelle est la réglementation officielle? Devrions-nous avoir avec nous notre siège en taxi? Existe-t-il des solutions? On fait le tour de la question afin de vous faciliter la vie!

La sécurité versus le côté pratique

Il est assurément plus sécuritaire d’apporter avec nous le siège de notre enfant. Toutefois, avoir notre siège en voyage est parfois irréaliste, surtout si l’on ne prévoit pas louer de voiture et que nous pensons plutôt utiliser le taxi (ou l’autobus) pour nos déplacements ponctuels.

La rÉglementation officielle en taxi

L’utilisation d’un siège d’auto n’est pas obligatoire dans les taxis au Québec, tout comme dans la très, très, très grande majorité des pays.

À noter qu’aux États-Unis, la réglementation peut varier selon l’État. Par exemple, en Californie, les enfants en bas de 8 ans doivent avoir un siège dauto, même en taxi. Un chauffeur peut donc nous refuser l’accès à bord sans siège (quelques-uns vont fermer les yeux, mais c’est un risque à prendre). Tout comme risquer d‘avoir une contravention de 100 à 150 $ US (pour une première offense).

On peut toujours procéder à une recherche sur Internet pour en savoir plus sur la réglementation propre au pays que l’on s’apprête à visiter. Pour être 100 % certain de la réglementation, on peut contacter un poste de police local et ils seront en mesure de nous informer.

Uber

La réglementation en lien avec l’usage d’un UBER peut varier.  Selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), il est obligatoire que l’enfant mesurant moins de 63 cm en position assise soit installé dans un siège d’auto adapté à son poids et à sa taille. Tous les détails ici.

Capacité du véhicule

Bon à savoir pour les familles nombreuses : dans certains pays, le nombre maximal de passagers à bord, incluant le chauffeur, se limite à 5 (dans une voiture standard).  Bien que les chauffeurs se montrent généralement tolérants lorsque bébé est sur nos genoux, ce dernier pourrait être compté comme un passager à part entière et l’on pourrait se voir refuser l’accès à bord si le nombre maximum de passagers est dépassé.

Des conseils de sécurité à retenir

Si notre enfant est capable de se tenir droit, on l’attache à l’aide de la ceinture de sécurité.  Si notre enfant est incapable de le faire, nous le prenons simplement dans nos bras.

Important : lorsque nous tenons notre bébé dans nos bras, on prend soin de passer la ceinture seulement à la taille du parent. Il ne faut en aucun cas attacher notre bébé avec notre propre ceinture. En cas d’impact ou de freinage brusque, notre petit bébé voyageur pourrait être écrasé par notre propre poids.

3 produits utiles pour plus de sécurité

Lorsque l’on décide de ne pas avoir avec nous notre propre siège d’auto, les alternatives sécuritaire en taxi sont limitées. Nous avons découvert (et testé!) deux produits qui sauront rassurer quelques parents voyageurs (numéro 1 et 2) et déniché un troisième.

No. 1

le Belt-Up Baby Pour les bébés de 9 mois à 3 ans

Le Belt-Up Baby est un nouveau produit ingénieux créé au Royaume-Uni par une maman inquiète de la sécurité de ses deux enfants en taxi. À défaut d’avoir une alternative disponible sur le marché, elle l’a inventé!

Belt-Up Baby, siège d'auto pour bébé en taxi

© Belt-Up Baby

Simple d’utilisation, on attache simplement le Belt-Up Baby au parent et l’on passe la ceinture de sécurité entre le parent et ce dernier. Par la suite, on glisse bébé dans le Belt-Up Baby et on l’attache de manière sécuritaire avec le harnais à 5 points.  Léger, on aime particulièrement son sac de transport.

© Belt-Up Baby

Comment se le procurer?

Le Belt-Up Baby n’est pas encore distribué au Canada mais nous pouvons sans problème l’acheter en ligne sur leur site.

No. 2

Le Mifold : le siège rehausseur ultra-compact

Dix fois plus petit qu’un siège rehausseur conventionnel, le siège Mifold Grab-and-Go est si compact (10 pouces par 5 pouces) et si léger,  qu’il se glisse facilement dans notre sac en déplacement. Conçu pour les enfants de 4 à 12 ans, c’est une solution ingénieuse.

© Mifold Grab-and-Go

Approbation officielle

Le siège Mifold Grab-and-Go correspond aux normes de sécurité internationales (et est approuvé par Transports Canada, qui a des normes plus élevées que la grande majorité des pays à travers le monde) et par conséquent, pourrait être utilisé comme siège rehausseur « en tout temps » à la maison. Toutefois, nous le recommandons que pour un siège d’auto à utiliser occasionnellement.

Pour l’avoir essayé, le Mifold Grab-and-Go n’est pas des plus confortables. C’est un produit très ingénieux mais son assise peut être dure pour les fesses des petits voyageurs. Y glisser une petite couverture peut procurer un peu plus de confort sur les longues distances.

Comment se le procurer

Le siège Mifold Grab-and-Go se trouve dans plusieurs points de vente partout dans le monde. On consulte la liste complète sur ce lien. Pour un plus grand choix de couleurs, on l’achète directement sur leur site. Comme le produit est déjà très compact, l’achat de la pochette de transport est à notre avis facultative.

Le siège d'auto rehausseur Mifold Grab-and-Go

© Le siège d’auto rehausseur Mifold Grab-and-Go

En novembre 2017, Mifold a conclu un premier partenariat avec la compagnie de taxi Grab en Asie du Sud-Est, permettant ainsi à 500 chauffeurs de taxi d’avoir avec eux leur siège rehausseur (pour le bénéfice des familles voyageuses). On se croise les doigts pour que leur programme « International Taxi and Ride Sharing Program » se poursuive avec succès.

No. 3

Le Trunki Boostapak

Le Trunki Boostapak est un  astucieux sac à dos qui peut contenir  jusqu’à 18 litres d’effets personnels en volume et qui se transforme en siège d’auto. Léger (1,7 kilos ou 3,8 lb), il peut devenir une solution intéressante pour les enfants de 4 à 12 ans.

Boostapak de Trunki

© Le Boostapak de Trunki

À noter, bien qu’il soit facile de se procurer ce produit en Europe ou aux États-Unis, il n’est pas distribué au Canada pour l’instant. Pour nos lecteurs européens ou américains, Trunki a une boutique en ligne.

Les services de limousine et navette

On n’hésite pas à demander à la compagnie de taxi lors de notre appel s’ils ont en réserve des sièges d’auto. Très rare d’en avoir sans passer par un service privé de limousine ou de navettes privées mais on ne sait jamais.

Une simple recherche suffit pour trouver partout dans le monde des services de limousine ou de navette pouvant venir nous chercher à l’aéroport au moment fixé.

Qui dit limousine ne veut pas nécessairement dire voiture allongée mais plutôt des services de transport privés (certes, ils sont la plupart du temps plus luxueux qu’un taxi). Mieux équipés, ils offrent très souvent la possibilité de venir nous chercher avec un siège d’auto pour bébé ou enfant. Il suffit de le demander lors de notre réservation.

Des services de navettes en service partagé sont également disponibles dans la majorité des grands aéroports internationaux.  Par exemple, SuperSuttle Paris  met gratuitement à notre disposition des sièges bébé et réhausseurs. Il est obligatoire de spécifier cette demander lors de notre réservation pour que ce service soit garanti par SuperShuttle Paris.

Pour en savoir plus

En complément, on consulte les articles Avion avec bébé : tout savoir sur le siège d’auto en voyage et Protéger et transporter sa poussette et son siège d’auto.

L’association à but non lucratif Securange.fr a pour mission de former et d’informer toute personne amenée à transporter des enfants en voiture sur la façon la plus sûre de le faire. Sur leur blogue, on trouve un article très complet sur les systèmes de sièges d’auto pliables et gonflables pour le voyage.

Bien que la majorité des produits ne sont pas offerts au Canada, ce billet peut être une bonne source d’information complémentaire pour nos lecteurs ailleurs dans le monde.